Skip navigation

Guide pour la santé vertébrale de vos enfants

Auteur: CCA Staff Team Date: Aug 26, 2015 Back Care Tips, Blogue
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

iStock_000042212872_LargeSeptembre est à nos portes ! Vos enfants attendent avec impatience le début la nouvelle année scolaire. Aidez-les à partir du bon pied en leur assurant un mode de vie actif qui les aidera à rester en forme, à bien se concentrer et à assurer la santé de leur colonne vertébrale tout au long de leur croissance. Malheureusement, au Canada, l’inactivité physique est en voie de devenir un facteur clé de l’épidémie d’obésité infantile, un problème qui accroît à long terme les risques de maladies chroniques. De plus, des études ont démontré qu’une baisse de l’activité physique peut affecter considérablement le système musculosquelettique et les fonctions du corps, durant l’enfance et plus tard dans la vie.1,2,3 En initiant vos enfants à l’activité physique dès leur jeune âge, vous augmenterez les chances qu’ils adoptent de saines habitudes de vie et restent actifs en grandissant.

Selon les directives élaborées par la Société canadienne de physiologie de l’exercice, les jeunes de 5 à 11 ans et de 12 à 18 ans devraient pratiquer au moins trois fois par semaine une activité physique qui renforce les muscles et les os.4 Comme la plupart des écoles offrent un éventail de sports et d’activités physiques récréatives, il est important d’encourager vos enfants à y participer. Cela dit, certains enfants n’aiment pas les sports de compétition. Optez dans ce cas pour des promenades ou des activités en famille.

L’activité contribue au poids-santé, à la gestion du stress, à la solidité des os, à la souplesse et à la bonne posture des jeunes. Le sport ou même une activité légère durant la journée se révèlent très efficaces pour améliorer la santé de votre enfant et de toute la famille.

Voici quelques façons d’inciter vos enfants à faire de l’activité physique durant l’année scolaire :

SUPapp2-FR1. Téléchargez l’appli Allez bougez Canada

Cette appli gratuite comprend des vidéos pour les jeunes. Ce programme de trois minutes contribue à la mobilité et à une bonne posture et s’intègre parfaitement dans un mode de vie sain et actif. Faites-leur faire le matin avant de partir pour l’école ou au retour d’une longue journée en classe. La beauté de cette appli, c’est que vous pouvez l’avoir en tout temps sous la main !

2. Inscrivez-les à des activités ou à des sports

Les activités récréatives sont une excellente façon de faire de l’activité physique. Vos enfants auront ainsi de nombreuses occasions de bouger durant l’année scolaire. L’augmentation du niveau d’activité physique peut en fait augmenter le niveau d’énergie, ce qui aide les enfants à mieux se concentrer sur leurs études.

3. Aidez-les à adopter une bonne posture

Une bonne posture favorise la respiration et la circulation et diminue la tension articulaire et musculaire. L’appli Allez bougez Canada peut améliorer la posture de vos enfants. Voici aussi des conseils de l’ACC pour vous aider à veiller à la bonne posture de vos enfants.

4. Assurez-vous qu’ils dorment bien

Pour les enfants, le sommeil est aussi important que l’activité physique. Une bonne nuit de sommeil aidera vos enfants à faire le plein d’énergie pour pouvoir se dépasser et relever les défis de la journée.

Il est important d’encourager vos enfants à vivre sainement afin qu’ils puissent développer des articulations et des muscles solides, capables de soutenir leur colonne et de prévenir les blessures musculosquelettiques invalidantes plus tard. En suivant les conseils ci-dessus, vos enfants seront plus à même de vivre une année scolaire sûre, agréable et active et de donner le meilleur d’eux-mêmes, en classe et à l’extérieur. Discutez avec votre chiropraticien ou chiropraticienne des bienfaits d’un mode de vie actif et du traitement chiropratique.

1. Krul, M. et al. (2009). Musculoskeletal problems in overweight and obese children. Annals of Family Medicine, 7(4): 352-356.
2. Kim, J., Must, A., Fitzmaurice, G.M., et al. Relationship of physical fitness to prevalence and incidence of overweight among schoolchildren. Obes Res. 2005;13(7):1246–1254.
3. Minck, M.R., Ruiter, L.M., Van Mechelen, W., Kemper, H.C., & Twisk, J.W. Physical fitness, body fatness, and physical activity: The Amsterdam Growth and Health Study. Am J Hum Biol. 2000;12(5):593–599.[PubMed] 
4. Canadian Society for Exercise and Physiology. (2015). Canadian Physical Activity and Sedentary Behavior Guidelines Handbook. Retrieved from https://www.csep.ca/CMFiles/Guidelines/CSEP_Guidelines_Handbook.pdf
retour