Skip navigation

Au-delà de l’ajustement : le recours à l’acuponcture par les chiropraticiens

Auteur: CCA Staff Team Date: Nov 16, 2016 Back Care Tips, Blogue, Conseils pour le dos, L'expertise chiropratique, Lombalgie
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

istock_14918845_webAu-delà de l’ajustement, nous explorons cette semaine le recours à l’acuponcture par les chiropraticiens pour soulager la douleur. (link)

L’acuponcture peut contribuer à soulager les douleurs de nature musculosquelettique, le champ d’expertise de votre chiropraticien. Les docteurs en chiropratique évaluent les problèmes liés aux systèmes musculaire, squelettique et nerveux. Ils sont qualifiés pour diagnostiquer, traiter et prévenir les troubles et dysfonctions du système musculosquelettique. L’acuponcture fait partie des techniques auxquelles recourent les chiropraticiens pour traiter les douleurs musculosquelettiques.* Dans la plupart des provinces, elle s’inscrit dans leur champ de compétences.†,1

L’acuponcture consiste à insérer de fines aiguilles dans la peau à des points précis afin de produire un effet analgésique2 (entre autres bienfaits observés3). Les chiropraticiens qui exercent l’acuponcture doivent suivre une formation complémentaire dans un établissement d’enseignement reconnu. Cette formation compte au moins 200 heures d’enseignement structuré conforme aux exigences de leur province de résidence.1

Dans le domaine de la chiropratique, l’acuponcture a des effets bénéfiques sur un éventail de problèmes. Toutefois, les chiropraticiens l’utilisent principalement dans trois cas : douleurs au cou, céphalées et douleurs lombaires. 

Douleurs cervicales

De récentes études confirment le bien-fondé de l’acuponcture pour réduire les douleurs cervicales, en particulier si elles sont chroniques.4 Les patients qui ont bénéficié d’une thérapie manuelle combinée à d’autres techniques, dont l’acuponcture, font état d’une diminution des douleurs généralement meilleure, d’une satisfaction plus grande et d’une amélioration des fonctions, de l’amplitude de mouvement et de la force.4

Céphalées 

On a démontré l’efficacité de l’acuponcture pour le traitement des maux de tête occasionnels, ainsi que des céphalées de tension chroniques qui affectent certaines personnes en tout temps.2 Dans le cas de la migraine, l’acuponcture en complément du traitement des symptômes, peut contribuer à en réduire la fréquence.5 

Douleurs lombaires

Une recension Cochrane6 a révélé que le traitement de douleurs lombaires chroniques par l’acuponcture permet de réduire la douleur et d’améliorer les fonctions de manière plus efficace que l’absence de traitement ou qu’un « faux » traitement de courte durée dispensé au groupe témoin. Selon des études, l’acuponcture serait un complément utile à d’autres thérapies dans le cas de douleurs lombaires chroniques. En d’autres termes, l’acuponcture, combinée à d’autres traitements conventionnels, peut contribuer à soulager les douleurs et à améliorer les fonctions mieux que les thérapies conventionnelles utilisées seules.6 

Consultez des experts

En collaboration avec vous, votre chiropraticien vous recommandera un plan de traitement qui convient à vos besoins, soulage vos problèmes et contribue le mieux à votre état de santé global. Pour ce faire, il analysera vos antécédents, procédera à un examen complet et posera un diagnostic qui orientera le traitement. Ensemble, vous déterminerez le meilleur choix de traitement en fonction de vos objectifs particuliers.

Si vous envisagez le recours à l’acuponcture, parlez-en à un chiropraticien ou une chiropraticienne afin de savoir si cette forme de traitement vous convient. Pour trouver un chiropraticien près de chez vous, utilisez le moteur de recherche Trouver un chiropraticien. 

Notes

* L’acuponcture peut être dispensée par les chiropraticiens qui ont suivi une formation dans cette forme de thérapie.

Sauf en Colombie-Britannique et au Québec.

 

Références

  1. Ontario Chiropractic Association. Acupuncture Insurance Best Practices Guide [Internet]. 2nd ed. 2014. Accessed August 224, 2016]. https://www.chiropractic.on.ca/acupuncture#.V72561UrKUk.
  2. Linde K, Allais G, Fei Y, Mehring M, Shin B, Vickers A et al. Acupuncture for the prevention of tension-type headache. Cochrane Database of Systematic Reviews. 2016.
  3. Cabýohlu MT, Ergene N, Tan U. The mechanism of acupuncture and clinical applications. Intern J Neuroscience. 2006; 116: 115-25. doi: 1080/00207450500341472.
  4. Carlesso L, MacDermid J, Gross A, Walton D, Santaguida P. Treatment preferences amongst physical therapists and chiropractors for the management of neck pain: results of an international survey. Chiropr Man Ther. 2014; 22(1): 11.
  5. Linde K, Allais G, Brinkhaus B, et al. Acupuncture for the prevention of episodic migraine. Cochrane Database for Systematic Reviews. 2016.
  6. Furlan A, van Tulder M, Cherkin D, et al. Acupuncture and dry-needling for low back pain: an updated systematic review within the framework of the Cochrane collaboration. Spine. 2005; 30(8): 944-63.
retour