Skip navigation

Céphalées : petit guide pour soulager la douleur

Auteur: CCA Staff Team Date: Jun 24, 2015 Back Care Tips, Blogue
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

Vous avez des maux de tête ? Vous n’êtes pas seul ! Au Canada, 95 pour cent des adultes déclarent souffrir de céphalées sous une forme ou une autre.1 Bien que les céphalées puissent être invalidantes, elles provoquent généralement des malaises, des douleurs ou une pression que l’on peut soulager à l’aide de thérapies manuelles, de relaxation et de repos, d’hydratation ou d’analgésiques pour une brève période.

Dans des cas graves, cependant, la douleur peut devenir insupportable et durer plusieurs heures, voire plusieurs jours. En 2010, on a évalué à 2,7 millions le nombre de Canadiens qui ont reçu un diagnostic de migraine.2 Or, des études soutiennent que le nombre de personnes qui souffrent de migraine est probablement sous-estimé puisque toutes ne consultent pas un professionnel de la santé et ne sont donc pas diagnostiquées.

Par ailleurs, de nombreux Canadiens recourent au Dr Google pour trouver sur Internet des sources d’auto-diagnostic et d’auto-traitement. Toutefois, comme pour la plupart des douleurs, les causes des céphalées diffèrent d’une personne à l’autre. Les solutions doivent donc aussi différer d’une personne à l’autre. Si votre état vous préoccupe et que vous cherchez un soulagement, adressez-vous à un professionnel de la santé qualifié comme votre chiropraticien. Comme pour tout autre problème musculosquelettique, il est possible de cerner la cause des céphalées au moyen d’un examen approfondi qui permettra d’identifier les stratégies pour soulager la douleur. N’attendez pas : parlez de vos douleurs et maux de tête à votre chiropraticien ou autre professionnel de la santé.

Voici quelques types de céphalées :

Céphalée de tension

Forme de céphalée la plus courante, la céphalée de tension se caractérise par une douleur diffuse et sourde que l’on compare souvent à un bandeau qui enserre la tête. Le déclencheur le plus courant est, comme son nom l’indique, la tension. Généralement, ce type de céphalée se règle par une diminution de la tension, l’application de compresses froides ou chaudes et l’amélioration de la posture. Des soins conservateurs, notamment la chiropratique, aident aussi à soulager les symptômes et à prévenir la récurrence.

Migraine3

Les symptômes de la migraine varient d’une personne à l’autre : troubles de la vision, nausées, vomissements et sensibilité à la lumière, souvent précédés de symptômes sensitifs (aura). Dans certain cas, la personne doit s’allonger dans une pièce sombre jusqu’à ce la migraine s’estompe. Les causes de la migraine demeurent méconnues, mais plusieurs déclencheurs y sont associés, notamment le stress, le manque de sommeil, les changements environnementaux et certains aliments. Une migraine peut durer plusieurs heures, même des jours.

Céphalée cervicogène

La céphalée cervicogène est considérée comme une céphalée secondaire, car la douleur émane des structures du cou. Comme elle est généralement associée à la colonne cervicale, elle peut être traitée à l’aide de thérapies manuelles et d’exercices à faire chez soi destinés à régler des dysfonctions et problèmes posturaux.

Qu’est-ce qui provoque les céphalées ?

Comme nous l’avons dit, les causes de la migraine et autres formes de céphalées sont mal connues. Nous savons que la dysfonction articulaire, la raideur musculaire et la mauvaise posture peuvent entraîner des douleurs, notamment des céphalées. Les écarts de pression barométrique qui accompagnent les brusques changements de temps peuvent aussi déclencher la migraine.

Voici quelques autres déclencheurs de céphalées que vous devriez tenter d’éviter :

  • Stress
  • Alcool
  • Repas sauté
  • Déshydratation
  • Bruit fort et soutenu
  • Manque de sommeil

 

Traitement

Selon le type de céphalée, votre professionnel de la santé vous recommandera une manipulation vertébrale, une thérapie des tissus mous, des exercices à faire à domicile et des conseils en matière de relaxation et de nutrition. Pour en savoir plus sur le traitement chiropratique des céphalées, lisez les principales recommandations aux praticiens à la section du  Projet canadien de Guides de pratique chiropratique.

1. https://www.tc.gc.ca/fra/aviationcivile/publications/tp13312-2-neurologie-cephalees-2159.htm
2. Pamela Ramage-Morin et Heather Gilmour, « Prévalence de la migraine chez la population à domicile au Canada », Statistique Canada, Rapports sur la santé, Volume 25, no 6. Juin 2014.
3. https://www.migrainetrust.org/factsheet-migraine-what-is-it-10504

 

retour