Skip navigation

Conseils pour optimiser votre santé musculosquelettique avec l’âge

Author: CCA Staff Team Date: Mar 25, 2015 Blogue, Le vieillissement en santé
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

Senior women exercisingLa génération des baby-boomers ayant atteint l’âge de la retraite, les aînés forment maintenant le groupe d’âge dont la croissance est la plus rapide au Canada. D’ici 2030, on prévoit que 23,6 % de la population canadienne aura 65 ans et plus. À titre comparatif, en 2013, à peine 15,3 % de la population avaient 65 ans et plus.

L’influence du vieillissement sur la santé musculosquelettique

Avec l’âge et l’effet sur notre corps de l’usure quotidienne accumulée, notre système musculosquelettique peut être diminué et plus vulnérable aux blessures. Raideurs musculaires, diminution de l’amplitude de mouvement, perte d’élasticité des tissus conjonctifs (ligaments, tendons et muscles) peuvent affecter la mobilité et l’équilibre. Avec le temps, les vertèbres et autres os perdent de leur contenu en minéraux. Au niveau de la colonne, cela peut entraîner une diminution de la hauteur des vertèbres, un rétrécissement du foramen et même des fractures par compression. Les articulations de la hanche et du genou peuvent aussi présenter une perte de cartilage. Le processus de guérison peut être ralenti et le rétablissement peut prendre plus de temps, en particulier dans la région de la colonne vertébrale.

Problèmes musculosquelettiques courants au vieillissement

Les changements dégénératifs du système musculosquelettique commencent autour de 30 ans et, comme tout ce qui touche la santé, ils sont influencés par nos choix de tous les jours. La chiropratique peut grandement aider les aînés aux prises avec des problèmes de douleur, de mobilité, de dégénérescence articulaire, de posture et d’équilibre. La dégénérescence inhérente à l’âge n’est pas une question que nous devrions repousser à plus tard : le processus peut être ralenti par les choix santé que nous faisons maintenant.

L’ostéoporose, la sténose vertébrale et la baisse de la mobilité constituent les troubles musculosquelettiques liés à l’âge les plus courants. Or, il existe des moyens tout simples de réduire les risques d’en souffrir.

Conseils pour optimiser votre santé musculosquelettique avec l’âge

1. Alimentation

Une alimentation riche en micronutriments atténue les risques de perte de substance osseuse et de faiblesse musculaire. Tout au long de votre vie, consommez suffisamment de vitamines C et D afin de favoriser une croissance fonctionnelle saine des muscles, ainsi que de calcium pour assurer la solidité des os et éviter l’ostéoporose.

Senior woman stretching2. Exercices d’étirement

Un mode de vie actif est bénéfique à tout le monde, mais encore plus aux  aînés, car il contribue en plus à contrer la dépression et l’isolement. Des exercices d’étirement périodiques comme le yoga peuvent aider à préserver la souplesse articulaire et ralentir l’apparition des raideurs et du rétrécissement des fibres musculaires qui surviennent avec l’âge.

3. Musculation

La musculation chez les aînés peut sembler une mauvaise idée, mais une étude réalisée en 2007 a démontré qu’un entraînement musculaire de six mois peut améliorer les fonctions cellulaires, aider à préserver la force musculaire et  à renverser la détérioration cellulaire liée à l’âge. L’étude a comparé la force musculaire d’aînés à celle d’un groupe témoin formé d’adultes plus jeunes. Avant la période d’entraînement de six mois, le groupe plus âgé était 59 % plus faible que le groupe plus jeune. Au terme de la période d’entraînement, l’écart n’était plus que de 38 %.1 Il a également été démontré que les exercices de mise en charge comme la marche ou la musculation favorisent le maintien de la masse osseuse et que les mouvements de rotation contribuent à la souplesse et à l’équilibre.

4. Prévention des chutes

Les chutes accidentelles représentent l’une des principales causes de morbidité et de mortalité parmi les aînés. En fait, un Canadien sur trois de plus de 65 ans fera au moins une chute par année. Ces chutes sont attribuables en grande partie à des problèmes d’équilibre et de mobilité associés aux changements qu’entraîne l’âge sur le système musculosquelettique. Consultez le programme Bon pied, bon œil : vous y trouverez des conseils sur la prévention des chutes et le maintien d’un environnement sécuritaire.

5. Posture

Les changements posturaux qui accompagnent souvent le vieillissement peuvent aussi affecter l’équilibre. Avec l’âge, le corps se transforme graduellement : la cambrure du pied s’aplatit et la hauteur des vertèbres diminue, ce qui peut affecter la façon de marcher et de se tenir. Toutefois, en commençant dès maintenant à faire du conditionnement physique, vous minimisez ces changements et augmentez votre capacité à accomplir davantage de tâches plus tard. Téléchargez gratuitement l’appli Allez bougez Canada et inculquez à votre corps une bonne posture qui vous assurera un avenir plus grand, plus fort.


1. Melov S, Tarnopolsky MA, Beckman K, Felkey K, Hubbard A (2007) Resistance Exercise Reverses Aging in Human Skeletal Muscle. PLoS ONE 2(5): e465. doi:10.1371/journal.pone.0000465
back to top