Skip navigation

Conserver sa force—Contrer la perte musculaire liée à l’âge

Auteur: CCA Staff Team Date: Jun 15, 2016 Back Care Tips, Blogue, Le vieillissement en santé, Lombalgie
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

Older gentleman staying fitPour la plupart d’entre nous, notre père a toujours été un symbole de force. Pourtant, l’âge affecte souvent le système musculosquelettique des hommes. Aussi, cette année, pourquoi ne pas offrir à votre père le cadeau de la santé ? Discutez avec lui de l’importance de faire de l’exercice et de la musculation et se garder en forme pour rester en santé et heureux encore longtemps.

Le système musculosquelettique est une structure complexe formée d’os, de muscles et de tissus conjonctifs, associée au système neurologique. Lorsqu’une partie du système est déficiente, les autres parties sont affectées. En vieillissant, il est normal de commencer à perdre une partie de sa masse musculaire. Chez certains, ce processus commence même dans la trentaine.1 Au début, la variation de la masse musculaire est à peine perceptible. À long terme par contre, elle peut entraîner une perte de fonctions et accroître les risques de blessures liées aux chutes notamment. Or, il n’est jamais trop tard pour ralentir le processus de perte de masse musculaire et atténuer les risques qui y sont associés.

La diminution naturelle de la masse musculaire ne devrait pas être confondue avec d’autres formes de perte musculaire inhérentes à certaines affections ou maladies, au rétablissement d’une chirurgie ou à une atrophie neurogène causée par une atteinte au nerf qui innerve un muscle.

Chez la plupart des gens, l’atrophie musculaire est causée par l’inactivité physique (ou une baisse d’activité considérable) ou par un processus naturel de vieillissement. Selon l’American College of Sports Medicine,1 la sarcopénie, une perte de la masse musculaire squelettique, provoque une diminution de la taille et de la force fonctionnelle du muscle. Cette modification de la taille du muscle et, ultimement, de sa force survient lorsqu’il y a atrophie et perte de fibres musculaires.

Heureusement, des études ont démontré que des muscles vieillissants peuvent s’adapter et augmenter leur capacité grâce à des programmes d’entraînement spécifiques qui favorisent l’augmentation de la force et de la taille des muscles chez les hommes et les femmes de tout âge.2

Quel que soit votre âge, vous pouvez déjà prendre des mesures pour améliorer votre santé musculaire et musculosquelettique. La musculation est l’une des clés d’un vieillissement en santé. Voici pourquoi :2 

  • Éviter la perte musculaire : Les adultes qui ne font pas d’exercices de musculation perdent de 2,2 kg (4,9 lb) à 3,2 kg (6,6 lb) de muscle par décennie.
  • Éviter une diminution du taux métabolique : Le tissu musculaire contribue au maintien d’un taux métabolique élevé. Des études ont permis de constater qu’un adulte normal enregistre une baisse du taux métabolique de 2 % à 5 % tous les dix ans.
  • Augmenter la masse musculaire : Des études ont révélé qu’un programme de musculation normal peut, en huit semaines, favoriser une augmentation de la masse musculaire d’environ 1,4 kg (3,1 lb). Cet effet s’observe de façon générale chez les hommes comme chez les femmes qui font 25 minutes d’exercices de musculation trois fois par semaine.
  • Augmenter la densité minérale osseuse : Les exercices de résistance progressifs ont des effets similaires sur le tissu musculaire et le tissu osseux. Le même stimulus qui produit une augmentation de la force musculaire favorise aussi une augmentation de la densité osseuse et le contenu minéral.
  • Réduire les risques de blessure musculosquelettique : Des études réalisées par l’University of Florida Medical School ont démontré qu’une forte musculature, notamment du dos, contribue à prévenir la lombalgie et autres blessures.

Vous voulez en savoir plus sur le genre d’exercices à faire ? Découvrez Faites le 15 ou consultez votre chiropraticien ou chiropraticienne.

Références

1 American College of Sports Medicine. “Strength Training for Bone, Muscle, and Hormones.” https://www.acsm.org/docs/current-comments/strengthtrainingforbmh.pdf

2 Edwin Cowan University ECU Sports. “10 Reasons to Strength Train.” https://www.ecu.edu.au/fas/sport/newsletter/Articles/Reasons_to_strength_trainOLD.pdf
retour