Skip navigation

Contribution de la chiropratique à la viabilité du système de santé

Auteur: CCA Staff Team Date: Dec 17, 2014 Blogue, Chiropratique et productivité en milieu de travail, Lombalgie
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

healthcare-spendingPour la plupart des Canadiens, le caractère universel de notre système de santé est l’une des valeurs canadiennes les plus fortes. Nous sommes fiers de vivre dans un pays où tous les citoyens ont un accès raisonnable à des soins de santé primaires. Mais, notre système de santé est-il vraiment gratuit ? Malheureusement pas. En fait, les services de santé sont payés par les impôts et autres sources de revenus. C’est pourquoi chacun a intérêt à utiliser les services de santé de manière responsable, afin d’en assurer la viabilité.

Les gouvernements consacrent actuellement en moyenne 40 % de leur budget à la santé. Avec le vieillissement de la population, on prévoit que ce chiffre augmentera considérablement. Pour contrer cette pression à la hausse, le Canada devra repenser la prestation de ses services de santé. Les nouveaux modèles axés sur l’innovation et la collaboration pourraient bien faire partie de la solution pour assurer aux générations futures le maintien des services.

La chiropratique réduit la facture de santé

Le Manga Report1, commandé par le ministère de la Santé de l’Ontario, démontrait l’efficience de la chiropratique pour la gestion de la lombalgie, l’une des principales causes d’invalidité et de morbidité dans la population canadienne.

L’étude concluait que :

  1. de nombreuses données démontrent que le traitement chiropratique de la lombalgie est plus efficient que le traitement médical ;
  2. l’Assurance-santé de l’Ontario (ASO) pourrait potentiellement économiser des centaines de millions de dollars tous les ans si le traitement primaire de la lombalgie était pris en charge par les chiropraticiens plutôt que par les médecins.

Les auteurs de l’étude recommandaient à l’ASO de couvrir en totalité le traitement chiropratique, en raison de son efficacité à traiter la lombalgie, mais aussi de son efficience. Ils soulignaient que le transfert du traitement primaire de la lombalgie des médecins aux chiropraticiens permettrait de réaliser des économies considérables sur le plan des frais de soins de santé, économies qui se révéleraient plus importantes encore si l’on prenait en compte l’ensemble des coûts associés à la lombalgie. Les auteurs recommandaient également que les hôpitaux recourent aux chiropraticiens, afin de réduire le nombre de chirurgies lombaires, très coûteuses et souvent inutiles à leur avis.

Les études démontrent clairement que la chiropratique est un traitement sûr et efficace des blessures et problèmes MS, plus efficient que le traitement médical courant. Les décideurs commencent à reconnaître ces faits. Récemment, le gouvernement ontarien a annoncé une nouvelle stratégie qui s’inscrit dans les recommandations de l’étude Manga. Le 26 novembre 2014, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée a annoncé qu’il donnera plus d’ampleur à sa Stratégie en matière de lombalgie en injectant 2,3 millions $ pour créer sept projets pilotes axés sur le traitement de la lombalgie. Ces projets donneront aux Ontariens l’accès à des équipes de santé interprofessionnelles qui incluent des chiropraticiens. Le but :

  • Assurer une évaluation plus rapide et plus précise des problèmes de lombalgie.
  • Favoriser une approche plus globale pour le traitement de patients souffrant de lombalgie.
  • Apprendre aux patients des techniques d’autogestion de la lombalgie.
  • Diriger les patients vers le professionnel de la santé le plus indiqué.

Les projets seront implantés à Windsor-Essex, Orillia, Scarborough, Sudbury, Belleville et North Glengary. Ils rejoindront ainsi les cliniques de santé familiale déjà établies de Mount Forest, East Wellington et Minto-Mapleton.

Le Manitoba, figure de proue de la protection chiropratique au Canada

Le gouvernement manitobain fait figure de leader au Canada en assurant aux résidents de la province un accès direct aux soins chiropratiques.

Financement provincial de la chiropratique au Manitoba

  1. Tous les résidents : Manitoba Health, Healthy Living and Seniors couvre les services chiropratiques à raison de 10,75 $ par consultation pour un maximum de 12 consultations par année. Au-delà du 53e parallèle, ces services coûtent 11,85 $ par consultation.
  2. Victimes d’accidents de la route : La Société d’assurance publique du Manitoba rembourse la totalité des soins chiropratiques pour les personnes blessées dans un accident de la route. Elle encourage d’ailleurs les résidents à consulter un chiropraticien dans les 24 heures qui suivent la collision afin d’assurer un rétablissement plus rapide.
  3. Personnes à faible revenu : Les bénéficiaires de l’aide sociale se voient rembourser jusqu’à 12 consultations préautorisées par année.

Pour mieux gérer les problèmes MS, notamment la lombalgie, les gouvernements provinciaux et fédéral devront s’inspirer de l’esprit d’innovation qui a historiquement animé le Canada et repenser la prestation des services, tant sur le plan de la manière que des prestataires. Des études, dont le rapport Manga, et de récents projets pilotes ont mis en lumière le rôle unique que peuvent jouer les chiropraticiens dans la gestion de la lombalgie.

Pensez-vous que la chiropratique peut aider les régimes d’assurance-maladie provinciaux à réaliser des économies ? Participez à notre sondage !


  1. Manga P, Angus D, Papadopoulos C, Swan W. The Effectiveness and Cost-Effectiveness of Chiropractic Management of Low Back Pain. Funded by the Ontario Ministry of Health, August, 1993.
retour