Skip navigation

De la tête aux pieds : l’influence de vos pieds sur la santé de votre dos

Auteur: CCA Staff Team Date: May 11, 2016 Blogue, L'expertise chiropratique
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

iStock_000087593957_webVos pieds sont les assises de votre corps en mouvement.

Une dysfonction des pieds peut se manifester par des douleurs dans d’autres régions du corps, notamment le dos. En effet, des études ont démontré un lien entre les douleurs lombaires et les pieds plats, la pronation excessive, l’instabilité des chevilles et la dysfonction articulaire de la cheville. Ce genre d’anomalies dans la biomécanique du pied peut avoir des effets néfastes sur l’ensemble des articulations de soutien qui se situent au-dessus de la structure pied-cheville, y compris la région lombaire.

Certaines personnes qui présentent des problèmes biomécaniques aux pieds ne ressentent aucun symptôme. Néanmoins, si vous présentez des risques, découvrez les liens possibles entre vos maux de dos et vos pieds :

Pieds plats : Les pieds plats, qui se caractérisent par un affaissement et une raideur de la voûte plantaire, peuvent augmenter les risques de douleurs au dos. Dans ce cas, les pieds répartissent mal les forces qui s’exercent sur le sol, ce qui se traduit par une transmission de ces forces à d’autres structures, notamment le dos, ce qui peut provoquer des douleurs et des malaises1.

Longueur inégale des jambes : Ce problème, qui se caractérise par une différence dans la longueur des jambes, peut être de nature structurelle ou fonctionnelle. Pour compenser cette différence, le corps doit s’adapter, ce qui entraîne parfois une scoliose fonctionnelle. Cette compensation peut affecter également les muscles et les tissus mous, et causer des douleurs et des malaises1.

Pronation excessive : L’hyperpronation se caractérise par un affaissement du pied et de l’articulation de la cheville et le déplacement vers le centre de la mise en charge. Durant la marche, le pied absorbe la rotation axiale de la jambe et prépare le corps à réagir au contact du sol2.

Instabilité de la cheville : L’instabilité de la cheville peut être causée par une blessure ou une déficience du  contrôle neuromusculaire de la cheville. Des études ont démontré une corrélation entre une instabilité de la cheville de moyenne à grave et les risques de douleurs lombaires3.

Si vous éprouvez des maux de dos, il se peut qu’ils soient liés à d’autres structures du corps. Le fonctionnement de vos pieds lorsque vous marchez, travaillez ou pratiquez vos activités peut influer sur l’ensemble de votre corps. Pour en savoir plus sur la prévention et le traitement de ce genre de problèmes, consultez un chiropraticien ou une chiropraticienne.

 
 Références

1O'Leary C, Cahill C, Robinson A, Barnes M, Hong J. A systematic review: The effects of podiatrical deviations on nonspecific chronic low back pain. Journal Of Back & Musculoskeletal Rehabilitation [serial online]. April 2013;26(2):117-123 7p

2Rothbart B, Estabrook L. Excessive pronation: A major biomechanical determinant in the development of chondromalacia and pelvic lists. J Man Phys Ther. 1988; 11(5): 373-379.

3Marshall PW, McKee AD, Murphy BA. Impaired trunk and ankle stability in subjects with functional ankle instability. Med Sci Sports Exer. 2009; 41(8): 1549-57.
retour