Skip navigation

Découvrez le Projet canadien des guides de pratique chiropratique (PCGPC)!

Auteur: CCA Staff Team Date: Dec 19, 2018 Blogue, L'expertise chiropratique
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

Qu’est-ce que le PCGPC?

Le Projet canadien des guides de pratique chiropratique (PCGPC), auquel prennent part des chiropraticiens et des chercheurs en chiropratique, vise à améliorer la santé des Canadiens en favorisant l’excellence des soins chiropratiques. Voici notamment quelques moyens utilisés pour y parvenir :

  • Guides de pratique clinique : Le PCGPC permet d’élaborer, d’adopter et de diffuser des guides visant à aider les praticiens à diagnostiquer les troubles musculosquelettiques et à traiter les patients qui en sont atteints.
  • Pratique éprouvée : Ces guides encouragent les chiropraticiens à se fonder sur les meilleures données probantes en plus de leur expertise clinique et des valeurs des patients.

Les membres du PCGPC travaillent en étroite collaboration avec des chiropraticiens partout au Canada, des associations provinciales, des organismes de réglementation et des établissements d’enseignement.

 

En quoi cela m’aide-t-il?

Le PCGPC contribue à ce que les Canadiens reçoivent des soins efficaces et uniformes. En outre, il a permis l’élaboration de nombreux outils conçus spécifiquement pour les patients, notamment :

Demandez à votre chiropraticien de vous expliquer en quoi ces ressources peuvent vous aider et de vous donner des conseils sur celles qui peuvent vous être utiles.

Qu’est-ce qui se profile pour le PCGPC?

L’organisation commence juste à mettre au point trois trousses d’outils pour la mise en œuvre des guides de pratique. Ces trousses, destinées aux chiropraticiens et aux patients, toucheront au traitement clinique et à l’auto-traitement 1) de la sténose lombaire (diminution du calibre de la colonne vertébrale pouvant provoquer des engourdissements, des fourmillements ou une faiblesse des jambes), 2) des maux de tête persistants associés à une cervicalgie et 3) des commotions cérébrales et de leurs symptômes persistants. Elles aideront toutes trois les Canadiens à soulager leurs douleurs.

retour