Skip navigation

Douleurs cervicales : trois façons de les soulager par la chiropratique!

  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

Les étudiants font leur rentrée et retrouvent leurs habitudes de travail. Vu le grand nombre d’heures qu’ils passent à lire et à travailler sur leur ordinateur, sans compter l’augmentation de leur niveau de stress, il se peut qu’ils ressentent des douleurs cervicales.

Les douleurs cervicales sont courantes, et leurs causes sont multiples. Mauvaise posture, longues heures à l’ordinateur, arthrite, coup de fouet ou tension musculaire provoquée par des choses aussi banales que lire au lit ou grincer des dents. La douleur est souvent le premier signe de fatigue ou de tension des muscles du cou.

Par chance, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour soulager ces douleurs. L’autothérapie n’en est qu’un exemple, et elle est souvent plus efficace lorsqu’elle est combinée à une thérapie manuelle. Voici trois types de techniques d’autothérapie que votre chiropraticien pourrait vous suggérer d’utiliser chez vous afin de soulager vos douleurs cervicales :

1) Étirez-vous : Certains muscles sont généralement associés aux douleurs dans le haut du dos et dans le cou. Voici deux étirements que vous pouvez faire tout au long de la journée pour réduire vos douleurs.

Étirement 1 : En position assise ou debout, détendez-vous, abaissez vos épaules et approchez votre oreille gauche de votre épaule gauche. Vous devez sentir un étirement dans le côté droit de votre cou. Faites cet étirement de l’autre côté pendant 10 secondes et répétez cet exercice trois fois de chaque côté.
Étirement 2 : En position assise ou debout, détendez-vous, abaissez vos épaules et inclinez votre tête vers l’avant autant que vous le pouvez, puis alignez votre œil droit sur l’extérieur de votre genou gauche. Avec votre main gauche, appuyez sur votre tête pour étirer davantage votre cou. Vous devez sentir un étirement dans le haut de votre dos, sur le côté droit. Faites cet étirement de l’autre côté pendant 10 secondes et répétez cet exercice trois fois de chaque côté.
2) Renforcez vos muscles : Un exercice simple que vous pouvez faire chez vous pour soulager vos douleurs cervicales consiste à rentrer le menton. Cela permet de renforcer les muscles profonds du cou. Cet exercice peut être exécuté en position debout ou allongée. Si vous êtes debout, assurez-vous que votre posture est neutre, puis rentrez votre menton de façon active, comme pour faire apparaître un double menton. Si vous êtes allongé, appuyez doucement l’arrière de votre tête sur l’oreiller afin de faire apparaître un double menton. Dans les deux cas, maintenez la position pendant 10 secondes et répétez l’exercice trois fois.

3) Et le plus important… restez actif :

Il est important de ne pas rester dans la même position trop longtemps, que vous soyez assis ou debout. Si vous restez assis une grande partie de la journée, veillez à vous lever et à faire des pauses pour marcher. Si vous restez debout de façon prolongée, essayez de faire des pauses pour vous asseoir et pour marcher tout au long de la journée. Bouger est essentiel! Vous pouvez aussi télécharger l’application Allez bougez Canada pour trouver des exercices quotidiens qui vous feront bouger.

Dans de rares cas, une douleur au cou peut être le symptôme d’un problème plus grave. Si vos douleurs cervicales s’accompagnent de maux de tête intenses, d’une douleur lancinante à l’épaule ou au bras, d’un engourdissement ou d’une perte de force des bras ou des mains, d’une difficulté à parler, à avaler ou à marcher, de troubles de la vision ou d’une perte d’équilibre, parlez-en immédiatement à votre chiropraticien.

QUAND CONSULTER EN CHIROPRATIQUE ?

Si vous éprouvez des douleurs au cou, consultez un chiropraticien pour un examen. Il vous recommandera un plan de traitement personnalisé qui peut inclure l’ajustement vertébral, la mobilisation articulaire, des techniques de relâchement musculaire, la stimulation musculaire, des exercices thérapeutiques et des conseils sur le mode de vie. La plupart des gens répondent bien au traitement et reprennent leurs activités courantes plus rapidement que s’ils avaient laissé le temps faire les choses.

Pour en savoir plus, veuillez consulter votre chiropraticien local.

retour