Skip navigation

Douleurs lombaires : une épidémie au Canada

Auteur: CCA Staff Team Date: May 9, 2018 Blogue, L'expertise chiropratique, Lombalgie
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

Chiropractic treatment for low back painSpasmes involontaires dans la région lombaire ? Douleur pulsative sourde ? Douleur lancinante le long de la jambe ? Vous souffrez fort probablement d’un problème que l’on désigne sous le nom de lombalgie ou douleurs lombaires. Si vous n’avez jamais éprouvé de douleurs lombaires, cela risque de vous arriver à un moment de votre vie. Voici quelques statistiques éloquentes :

Low-Back-Pain-FRCauses de la lombalgie

La lombalgie est un trouble complexe qui comporte plusieurs facteurs déclencheurs de douleur, y compris des facteurs physiques, sociaux et psychologiques. Les facteurs liés au mode de vie, tels que l’obésité et la sédentarité, sont également associés à l’incidence de lombalgie.

Notre dos a pour rôle de soutenir le corps – au repos comme en mouvement. Une surcharge pondérale exerce une plus grande pression sur notre colonne et autres articulations. Des études ont démontré4 qu’une augmentation de l’indice de masse corporelle (IMC) accroît les risques de lombalgie. Avec la hausse du taux d’obésité5, les Canadiens multiplient leurs risques de souffrir de lombalgie.

Par ailleurs, nous sommes plus sédentaires qu’avant. Dans les pays industrialisés, 75 % de la population active6 travaille assise durant de longues périodes. Or, les longues stations assises affectent les muscles et les articulations et peuvent provoquer un déconditionnement (baisse des fonctions physiques), une fatigue et une pression sur les disques vertébraux qui entraînent des douleurs lombaires. De nouveaux produits de plus en plus populaires, tels que les postes de travail debout, contribuent à lutter contre la position assise. Cependant, une étude récente réalisée par l’Université de Waterloo a révélé que les postes de travail debout pouvaient également entraîner des douleurs lombaires7. Selon Daniel Viggiani, l’auteur principal de l’étude, l’idée-clé à retenir est de vous assurer de bouger et de changer de position régulièrement, que vous soyez assis ou debout au travail.

Solutions à l’épidémie de lombalgie

La lombalgie est également l’une des principales raisons de prescription d’opioïdes8. En plus d’une sensibilisation accrue aux risques liés à leur usage, de leur efficacité limitée et du risque de mauvais usage, de nouvelles données avancent que le traitement de la lombalgie ne devrait pas reposer sur les médicaments9. Les directives récentes recommandent plutôt l’autogestion, la thérapie manuelle, l’activité physique et les psychothérapies10,11. On privilégie de moins en moins les interventions pharmacologiques et chirurgicales pour traiter les lombalgies12.

Les chiropraticiens sont formés pour évaluer et diagnostiquer la lombalgie, et pour prodiguer des plans de traitement globaux. En effet, le chiropraticien prend en compte tous les facteurs qui contribuent à la lombalgie – dysfonction articulaire, blessure, ergonomie, activité physique et état de santé général – afin d’élaborer un programme personnalisé de soulagement de la douleur, d’amélioration de la mobilité et de rétablissement. Le traitement chiropratique n’inclut ni médicaments, ni traitement effractif.

L’expertise chiropratique comme traitement de la lombalgie

Le traitement chiropratique soulage la lombalgie à l’aide de diverses approches cliniques, notamment la manipulation, la mobilisation, la thérapie des tissus mous, l’exercice, l’information, les appareils (ultrasons, laser, etc.) et la réadaptation. Grâce à une formation spécialisée en manipulation vertébrale (MV), les chiropraticiens sont habilités à fournir des soins spécialisés, qui ont démontré leur efficacité à réduire la douleur, à améliorer la mobilité et à réduire les risques de chronicité de la lombalgie.

Pour en savoir plus sur la façon dont le traitement chiropratique de la lombalgie peut soulager la douleur et réduire les risques de récurrence, cliquez ici.

Les chiropraticiens canadiens peuvent vous fournir des conseils sur votre colonne et votre posture et élaborer un plan de traitement personnalisé qui inclut des exercices pour le dos et des solutions ergonomiques au travail.

Trouvez vite un chiropraticien et joignez les 4,5 millions de Canadiens qui consultent en chiropratique tous les ans !

Renseignez-vous ici sur la couverture d’assurance du traitement chiropratique.


1 GBD 2015 Disease and Injury Incidence and Prevalence Collaborators. Global, regional, and national incidence, prevalence, and years lived with disability for 310 diseases and injuries, 1990-2015: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2015. Lancet. 8 octobre 2016; 388(10053):1545-1602.

2 Hoy D, Bain C, Williams G, March L, Brooks P, Blyth F, Woolf A, Vos T, Buchbinder R. A systematic review of the global prevalence of low back pain. Arthritis Rheum. Juin 2012; 64(6):2028-37. doi: 10.1002/art.34347. Epub 9 janvier 2012. Review.

3 Church J, Saunders D, Wanke M, Pong R, Spooner C, Dorgan M. Citizen participation in health decision-making: past experience and future prospects. J  Public Health Policy. 2002; 23(1):12-32. Review.

4 Seaman, David R., Body mass index and musculoskeletal pain: is there a connection? Chiropractic & Manual Therapies 2013, 21:15

5 Laurie K. Twells, Deborah M. Gregory, Jacinta Reddigan, William K. Midodzi, Current and predicted prevalence of obesity in Canada: a trend analysis, CMAJ, Vol. 2, No. 1, 2014

6 Angela Maria Lis, Katia M. Black, Hayley Korn, Margareta Nordin, Association between sitting and occupational LBP, Eur Spine J. Février 2007; 16(2): 283–298.

7 https://uwaterloo.ca/news/news/standing-desks-may-lead-lower-back-pain

8 Borgundvaag B, McLeod S, Khuu W, Varner C, Tadrous M, Gomes T. Opioid prescribing and adverse events in opioid-naive patients treated by emergency physicians versus family physicians: a population-based cohort study. CMAJ Open. 1er mars 2018; 6(1):E110-E117.

9 Traeger AC, Buchbinder R, Harris IA, Clavisi OM, Maher CG. Avoid routinely prescribing medicines for non-specific low back pain. Br J Sports Med. 7 mars 2018.

10 Bussières AE, Stewart G, Al-Zoubi F, Decina P, Descarreaux M, Haskett D, Hincapié C, Pagé I, Passmore S, Srbely J, Stupar M, Weisberg J, Ornelas J. Spinal Manipulative Therapy and Other Conservative Treatments for Low Back Pain: A Guideline From the Canadian Chiropractic Guideline Initiative. J Manipulative Physiol Ther. 29 mars 2018.

11 Almeida M, Saragiotto B, Richards B, Maher CG. Primary care management of non-specific low back pain: key messages from recent clinical guidelines. Med J Aust. 2 avril 2018; 208(6):272-275.

12 Foster NE, Anema JR, Cherkin D, Chou R, Cohen SP, Gross DP, Ferreira PH, Fritz JM, Koes BW, Peul W, Turner JA, Maher CG; Lancet Low Back Pain Series Working Group. Prevention and treatment of low back pain: evidence, challenges, and promising directions. Lancet. 20 mars 2018.
retour