Skip navigation

Importance du sommeil

  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

Nous savons que l’activité physique et la saine alimentation sont essentielles à notre santé. Nous sommes conscients aussi de l’importance d’une bonne hygiène personnelle : se brosser les dents et se laver. Mais, accordons-nous autant d’attention à nos habitudes de sommeil ?

Le sommeil joue un rôle déterminant dans la santé et le bien-être d’une personne tout au long de sa vie. Lorsque nous dormons, notre corps récupère et prépare nos fonctions cérébrales et physiques pour le lendemain.1,2 Aussi, un sommeil de qualité contribue à assurer notre santé mentale et santé physique et, de manière générale, notre qualité de vie.1

Selon le National Institute of Health, aux États-Unis, de 50 à 70 millions d’adultes souffrent de troubles du sommeil ou déclarent manquer de sommeil.3 Des études ont démontré que le manque de sommeil peut causer des troubles cognitifs qui affectent la prise de décisions, la résolution de problèmes, l’apprentissage et la rétention d’information, le contrôle des émotions, le comportement et la capacité d’adaptation au changement.1,4 Le manque de sommeil est également associé à un risque accru de problèmes de santé tels que l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires et même le décès précoce.4

L’exercice joue un rôle dans la capacité de notre corps à se reposer : des études ont révélé que les personnes plus sédentaires présentaient une qualité de sommeil moindre. En effet, les personnes qui avaient déclaré faire régulièrement de l’exercice étaient moins susceptibles de souffrir de troubles du sommeil et d’être fatiguées durant la journée.3

La National Sleep Foundation a émis des recommandations sur le nombre d’heures de sommeil optimal. Ces lignes directrices illustrent que nos besoins en sommeil évoluent avec l’âge. De façon générale, les nourrissons et les nouveau-nés ont besoin de dormir près de deux fois que les adultes. Ces besoins diminuent progressivement au fil du temps :2

  • Nouveau-nés (0–3 mois) : 14–17 heures par jour
  • Nourrissons (4–11 mois) : 12–15 heures
  • Tout-petits (1–2 ans) : 11–14 heures
  • Jeunes d’âge préscolaire (3–5 ans) : 10–13 heures
  • Jeunes d’âge scolaire (6–13 ans) : 9–11 heures
  • Adolescents (14–17 ans) : 8–10 heures
  • Jeunes adultes (18–25 ans) : 7–9 heures
  • Adultes (26–64 ans) : 7–9 heures
  • Aînés (65 ans+) : 7–8 heures

Il n’est jamais trop tard pour adopter de bonnes habitudes de sommeil. Voici quelques trucs qui vous aideront à dormir à poings fermés :

  1. Suivez un horaire de coucher-lever régulier, même les fins de semaine
  2. Évitez les écrans (télé, téléphone, tablette, ordinateur) deux heures avant de vous coucher
  3. Assurez-vous que votre chambre soit sombre et tranquille
  4. Évitez les siestes durant la journée
  5. Intégrez l’activité physique à votre quotidien

Ces quelques conseils vous aideront à préparer votre corps et votre environnement au sommeil. Pour en savoir plus sur la façon d’améliorer la qualité de votre sommeil, consultez votre chiropraticien ou chiropraticienne.

 

Références

  1. National Institute of Health: National Heart, Lung, and Blood Institute. Why Is Sleep Important? Updated February 22, 2012. Accessible à : https://www.nhlbi.nih.gov/health/health-topics/topics/sdd/why. Tiré le 22 février 2017.
  2. National Sleep Foundation. Sleep Research & Education. Accessible à : https://sleepfoundation.org/. Tiré le 8 novembre 2016.
  3. St-Onge MP, Grandner MA, Brown D et al. Sleep duration and quality: Impact on lifestyle behaviors and cardiometabolic health: A scientific statement from the American Heart Association. Circulation. 2016; 134(18): e367-86. doi: https://doi.org/10.1161/CIR.0000000000000444.
  4. Harvard Medical Review: Healthy Sleep. Consequences of Insufficient Sleep. Accessible à : http://healthysleep.med.harvard.edu/healthy/matters/consequences. Tiré le 8 novembre 2016.
retour