Skip navigation

La chiropratique en famille : deux frères sur les pas de leur père

Author: CCA Staff Team Date: Feb 14, 2020 Blogue
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

Dr. Cam, Jason and Drew Potter

Pour les Potter, la chiropratique, c’est une affaire de famille.

Tout a commencé en 1973, année où le Dr Drew Potter a fondé le Cambridge Chiropractic Centre à Cambridge, en Ontario. Ses fils Jason et Cam ont grandi en écoutant leur père parler de chiropratique à la maison, mais également sur les lieux du travail. En effet, ils passaient du temps à la clinique, regardant Drew interagir avec les patients, et ont pu constater directement les effets des soins chiropratiques.

Cam, l’aîné des trois garçons, a été le premier à suivre la même voie que son père. Après avoir subi une blessure de hockey qui ne répondait pas aux exercices de réadaptation, il a reçu un traitement de Drew et est retourné à la patinoire le lendemain. C’est à ce moment qu’il a décidé de devenir chiropraticien.

Jason se rappelle surtout ce que disait son père de sa carrière : « Il décrivait la chiropratique comme un loisir pour lequel il était payé, plutôt qu’un travail. »

« Il parlait de sa relation avec les patients, ajoute Cam. Leur prochain mariage, les événements de leur vie… La chiropratique a aidé ses patients à se sentir mieux et à continuer à faire ce qu’ils aimaient. Il les a aidés à continuer à travailler et à s’adonner à leurs loisirs. »

Lorsque le moment est venu de choisir leur propre carrière, Cam et Jason se sont tous deux inscrits au New York Chiropractic College, à Seneca Falls. Une fois leur diplôme en poche, ils ont repris la clinique de leur père, qui ne cesse de prendre de l’expansion. Drew a pris sa retraite en 2006, mais son désir d’aider les autres a été transmis à ses fils, puis à ses petits-enfants. En effet, deux des filles de Cam — ainsi le que fils de Jason — ont exprimé un intérêt pour la profession.

« Nous avons parlé du pour et du contre, dit Cam. Pour moi, la satisfaction que je tire de mon travail constitue le principal avantage. Mais c’est physiquement exigeant, et la concurrence peut être forte. »

« Cette carrière me donne un sentiment qui ne s’explique pas, poursuit Jason. Le fait de traiter plusieurs générations d’une même famille – et de savoir que tous ces gens me font confiance et ressentent les bienfaits des soins chiropratiques – prouve que je fais bien mon boulot. »

Dr. Cam and Jason PotterTravailler avec son frère présente aussi des avantages. Cam et Jason ont des styles de pratique similaires et traitent souvent des patients ensemble. Si l’un est malade ou absent, l’autre prend la relève et traite ses patients. L’année dernière, Cam s’est absenté pendant sept semaines en raison d’une blessure au coude et à l’épaule. Jason a pu intervenir et veiller à ce que les patients continuent à recevoir des soins.

« Notre but ultime est de faire en sorte que nos patients continuent à faire ce qu’ils aiment, explique Cam. Quand ils arrivent mal en point, ils savent que nous réglerons le problème. »

Que pense Drew du fait que Cam et Jason aient suivi ses traces?

« En tant que chiropraticien, c’était très intéressant de travailler à leurs côtés, dit-il. Et en tant que père, c’était gratifiant de les voir tous les jours et de voir leur clientèle se développer. Ce fut un plaisir absolu de travailler avec eux pendant 10 ans. Quand j’y vais pour mes ajustements, c’est toujours une joie de voir les patients dont je m’occupais auparavant. Je me sens très chanceux d’avoir eu l’occasion d’exercer la chiropratique avec deux de mes fils. »

Vous cherchez un chiropraticien dans votre région? Utilisez notre outil Trouver un chiropraticien dès maintenant.

back to top