Skip navigation

Le manque de soleil durant l’hiver peut affecter les os

  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

vitamindLa vitamine D, que l’on désigne aussi sous le nom de vitamine du soleil, joue un rôle important dans la santé de nos os.1 La vitamine D est principalement produite par le corps grâce à l’exposition au soleil, ce qui la rend unique, car la plupart des vitamines proviennent des aliments que nous consommons.1 Un manque ou un excès de vitamine D peut affecter la quantité de calcium dans nos os et, de manière générale, hypothéquer notre santé osseuse :

  • Des niveaux trop faibles de vitamine D peuvent entraîner une diminution de la masse osseuse (ostéoporose) et, de ce fait, accroître les risques de fracture.1
  • Des niveaux trop élevés de vitamine D peuvent causer des dépôts de calcium dans les reins (calculs rénaux) ou une calcification d’autres tissus mous comme le cœur, les poumons et les vaisseaux sanguins.2

Plus de 90 % de nos besoins en vitamine D sont comblés par une exposition normale à la lumière du soleil3, un enjeu pour les personnes qui vivent dans un environnement où l’exposition au soleil est limitée.2 Par exemple, durant l’hiver au Canada et dans d’autres pays de l’hémisphère nord, l’exposition aux rayons ultraviolets est moindre. De ce fait, en hiver au Canada, notre corps produit peu ou pas de vitamine D.1 Statistique Canada a révélé que, durant les mois d’hiver, 40 % de la population canadienne présentent des niveaux de vitamine D inférieurs au seuil recommandé.1 En été, ce nombre diminue, mais demeure néanmoins très élevé, à 25 %.1 Ainsi, en vivant dans un pays nordique, notre exposition aux rayons ultraviolets est insuffisante pour produire à longueur d’année la vitamine D dont notre corps a besoin.

Quelques aliments contiennent naturellement de la vitamine D, notamment le jaune d’œuf et les poissons gras comme le saumon ou le maquereau.1 Au Canada, la loi prescrit que certains aliments soient enrichis de vitamine D, afin de prévenir les risques de carence au sein de la population : le lait, les boissons de soya, les boissons de riz et la margarine.4

Cet hiver, augmentez votre apport en vitamine D, afin d’assurer la solidité de vos os : lisez l’information nutritionnelle sur les étiquettes et recherchez à l’épicerie les produits qui sont enrichis de vitamine D. Essayez aussi d’ajouter un peu plus de soleil dans votre journée !

Cet hiver (ou tout au long de l’année), si vous avez des questions sur le maintien en bonne santé de vos os (ainsi que de votre colonne, de vos muscles et de votre système nerveux), consultez un chiropraticien ou une chiropraticienne.

 

Références

  1. Niveaux de vitamine D dans le sang des Canadiens. Statistique Canada. 2015. Accessible à : http://www.statcan.gc.ca/pub/82-624-x/2013001/article/11727-fra.htm. Tiré le 17 octobre 2016.
  1. La vitamine D et le calcium : Révision des apports nutritionnels de référence. Santé Canada, Aliments et nutrition. 2016. Accessible à : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/vitamin/vita-d-fra.php. Tiré le 17 octobre 2016.
  1. Holick M. Vitamin D: important for prevention of osteoporosis, cardiovascular heart disease, type 1 diabetes, autoimmune diseases, and some cancers. Southern Medical Journal. 2005;98(10):1024-1026. doi:10.1097/01.smj.0000140865.32054.db.
  1. Sources alimentaires de vitamine D. Les diététistes du Canada. 2014. Accessible à : http://www.dietitians.ca/Your-Health/Nutrition-A-Z/Vitamins/Food-Sources-of-Vitamin-D.aspx. Tiré le 17 octobre 2016.
back to top