Skip navigation

Le rôle des nouvelles technologies dans la formation en chiropratique

Author: CCA Staff Team Date: Sep 25, 2019 Blogue
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

Female chiropractic student practicing adjustment technique in simulation lab

Si vous avez décidé de consulter un chiropraticien, c’est que vous souffrez probablement de douleurs au dos, au cou ou aux épaules que vous cherchez à soulager. Vous voulez vous assurer que votre santé est entre bonnes mains et que le professionnel de la santé que vous avez choisi est qualifié et compétent, et qu’il maîtrise bien ses techniques.

Pensez à une personne en qui vous avez confiance professionnellement. Qu’est-ce qui la rend qualifiée pour effectuer son travail? Habituellement, c’est la formation que cette personne a reçue. Tous les professionnels de la santé suivent une formation rigoureuse – et les chiropraticiens ne font pas exception à la règle. Au Canada, les chiropraticiens agréés comptent au moins sept ans d’études universitaires (soit au moins trois ans d’études universitaires et quatre ou cinq ans de cours en chiropratique).

En plus des cours théoriques, la formation chiropratique exige une expérience clinique pratique sous la supervision directe de professeurs hautement qualifiés. Cela comprend notamment un stage. Le Canadian Memorial Chiropractic College (CMCC) a poussé la formation des étudiants un peu plus loin en développant une technologie qui favorise l’apprentissage pratique en classe grâce à un laboratoire de simulation.

Les recherches du CMCC ont démontré que les étudiants peuvent améliorer leurs techniques de manipulation vertébrale et d’ajustement après seulement deux heures au laboratoire de simulation, où la technologie et les instructeurs font progresser la formation en chiropratique1.

Comment le laboratoire de simulation favorise-t-il l’acquisition des techniques d’ajustement? La technologie Force Sensing Table TechnologyMC (FSTTMD) qui est intégrée dans les tables de traitement chiropratique permet aux étudiants de perfectionner leurs techniques d’ajustement avant de traiter des patients. Tout d’abord, l’instructeur démontre la position qu’un chiropraticien doit adopter. Puis, il explique aux étudiants le processus d’ajustement étape par étape et leur donne de la rétroaction avec l’aide de la technologie et du patient, un mannequin. Les étudiants pratiquent ensuite leur technique d’ajustement en s’aidant des moniteurs qui évaluent la vitesse, la force, la zone et la direction de leurs gestes. Grâce à cette technologie, les étudiants peuvent savoir de façon objective s’ils respectent les valeurs visées et ainsi améliorer leur constance.

Le projet FSTTMD a été financé en 2009 grâce à une subvention du Programme fédéral d’infrastructure du savoir. Depuis, le CMCC a ajusté son programme de formation chaque année afin de refléter les plus récents résultats de recherche fondés sur des données probantes. Cette technologie permet d’atteindre trois objectifs : assurer la qualité des soins et en accroître l’efficacité, et améliorer la sécurité des patients.

« Il s’agit d’une ressource ouverte où les étudiants peuvent venir et pratiquer les ajustements, explique le Dr David Starmer, coordonnateur de la formation au laboratoire de simulation. [Ils] peuvent s’exercer sur les tables tout au long de la journée. De plus, nous avons embauché des professeurs deux heures par jour, et un club étudiant a été mis sur pied pour venir une ou deux heures plus tôt le matin. »

L’ACC vise à mieux faire connaître la chiropratique au Canada. Lorsque vous consultez un chiropraticien, vous confiez votre santé à un professionnel de la colonne vertébrale, des muscles et du système nerveux qui possède une formation approfondie, une expérience pratique et des connaissances spécialisées.

Pour trouver un chiropraticien près de chez vous, utilisez notre outil Trouver un chiropraticien.

1 Laboratoire de simulation (en anglais). CMCC, https://www.cmcc.ca/academic-programs/simulation-lab.

back to top