Skip navigation

Profitez de l’été au maximum!

Auteur: CCA Staff Team Date: Jul 25, 2018 Blogue
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

L’été est synonyme de détente au soleil! Profitez au maximum de ces longues journées paisibles en suivant ces conseils approuvés par des chiropraticiens qui vous viennent de membres de l’ACC.

CONSEIL N° 1 : Connaître les rayons ultraviolets (UV) et l’écran solaire

« Il est important de connaître les différentes cotes UV et leur signification. »

– Dr Dan Srouji

On compte deux principaux types de rayons UV qui peuvent endommager votre peau :

  1. Les UVA constituent 95 % du rayonnement ultraviolet qui traverse l’atmosphère terrestre. Ces rayons ont des longueurs d’onde plus grandes et pénètrent plus profondément la peau. On les associe au vieillissement cutané, à l’apparition de rides, aux cancers de la peau et ainsi de suite. La quantité de rayons UV qu’une personne reçoit au cours de l’année demeure relativement constante.[1]
  2. Les UVB se caractérisent par des longueurs d’onde plus courtes et sont la cause principale des rougeurs, des coups de soleil et des dommages superficiels aux tissus corporels externes. La concentration d’UVB atteint son paroxysme entre 10 h et 16 h, selon la saison ou le moment de l’année.[2]

Choisir le bon écran solaire :

Maintenant que nous connaissons les deux types de rayons UV qui peuvent causer des dommages à nos tissus, il est crucial de choisir un écran solaire qui protège contre les deux. Voici des recommandations émises par l’American Cancer Society pour vous guider dans le choix d’une crème solaire offrant une protection optimale :

  • « Protection à large spectre ». Ces crèmes solaires protègent contre les UVA et les UVB. Si toutes les crèmes protègent contre les UVB, seules celles offrant une « protection à large spectre » sont efficaces contre les UVA.
  • Facteur de protection solaire (FPS) de 30 ou plus. Plus le FPS est élevé, mieux vous êtes protégé. Cela dit, il faut demeurer prudent, car aucun écran solaire n’offre une protection complète contre les rayons UV. Méfiez-vous des produits dont le FPS est de 15 ou moins. La FDA oblige les fabricants d’écrans solaires dont le FPS est inférieur à 15 à mettre une mise en garde sur l’emballage pour indiquer que leur produit ne protège pas des cancers de la peau.
  • Hydrofuge vs résistant à l’eau. Aucune crème solaire n’est hydrofuge. L’application d’une crème résistante à l’eau vous protégera de 40 à 80 minutes si vous transpirez, nagez ou prenez votre douche. Pour obtenir de meilleurs résultats, réappliquez la crème toutes les deux heures.

CONSEIL N° 2 : Protégez-vous lorsque vous faites de nouvelles activités ou que vous ne connaissez pas le terrain

« Les patients me demandent pourquoi ils ressentent plus de douleurs lorsqu’ils courent à l’extérieur. Il y a les chaussures, les surfaces de course inégales, le sol spongieux, etc. »

 – Dr Evraj Dhaliwal

Il est extrêmement important d’être conscient des différentes surfaces de course, de remarquer les changements de température et de porter des chaussures appropriées pour prévenir tout trouble associé à la course à l’extérieur. Vous devez, entre autres, penser à l’énergie et à la force corporelles requises lorsque le terrain change, p. ex., course en pente ascendante ou descendante, forts vents, température et ainsi de suite.

Investissez dans la bonne paire de chaussures avant de vous adonner à plein à la course. La couleur ne devrait pas être votre seul critère dans le choix d’une chaussure. En outre, les pieds et l’anatomie de chaque personne diffèrent, ce qui rend la tâche de trouver chaussure à son pied encore plus difficile. Cela dit, un conseiller qualifié en la matière saura vous recommander un produit qui répond à vos besoins de coureur!

Nous devons constamment nous rappeler d’éviter les positions

« Je traite beaucoup de douleurs dorsales causées par le jardinage et les travaux d’entretien extérieur. J’encourage mes patients à faire des mobilisations de la colonne pour s’échauffer avant de se mettre au travail, à changer fréquemment de posture et à varier les différentes tâches pour éviter la répétition du même mouvement pendant de longues périodes. »

  • Dre Erin Dashney

CONSEIL N° 3 : Maximisez l’activité pour réduire les blessures au minimum

« Je conseille à mes patients amateurs de golf de laisser tomber la voiturette. Si possible, faites le parcours à pied. Cela ajoute non seulement un exercice aérobique à votre journée, mais échauffe votre région lombaire et vos hanches en vue du prochain élan. »

 – Dr Cory Douglas

Bien que la température soit un facteur déterminant dans le niveau d’activité physique de beaucoup de gens, pourquoi ne pas maximiser votre activité physique hebdomadaire en apportant quelques changements à votre routine quotidienne?

Le site Exercise is Medicine fournit des lignes directrices sur l’activité physique en fonction de l’âge. Elles comprennent 150 minutes d’activité physique modérée ou 75 minutes d’activité physique vigoureuse par semaine, accompagnées d’au moins deux séances de musculation hebdomadaires, pour les personnes âgées de 18 à 65 ans.[3]

Quelques changements simples pour inclure plus d’exercices dans sa vie quotidienne comprennent la marche ou le vélo pour se rendre au travail, les balades dans la nature, les sports et ainsi de suite. Bien que l’été soit propice à l’activité physique, nous tenons à souligner qu’elle est recommandée à longueur d’année!

« Doser l’activité est important, tout comme rappeler aux gens qu’ils doivent bouger et se maintenir en forme 365 jours par année, pas juste en été. »

 – Dr Marc Bronson

1. https://www.skincancer.org/prevention/uva-and-uvb
2. https://www.cancer.org/latest-news/choose-the-right-sunscreen.html
3. 2008 Physical Activity Guidelines for Americans. http://www.health.govpaguidelines/guidelines/
retour