Accueil Contexte Lire le rapport Anglais

Contexte

En novembre 2016, la Dre Jane Philpott, alors ministre fédérale de la Santé, et Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario, ont ouvert la Conférence et le Sommet sur les opioïdes et ont publié une Déclaration conjointe sur les mesures visant à remédier à la crise des opioïdes qui décrit les mesures générales prises par les gouvernements fédéral et provinciaux pour s’attaquer aux causes complexes de l’accès aux opioïdes, de l’abus d’opioïdes et de la dépendance qu’ils engendrent.

Il était clair que la ministre canadienne de la Santé se concentrait en priorité sur les personnes les plus à risque par rapport aux opioïdes, mais il a été reconnu que des mesures supplémentaires devaient être mises en œuvre en amont afin de réduire le nombre de nouveaux utilisateurs d’opioïdes. Cela est apparu comme une occasion majeure de rassembler des professions de la santé et d’autres organisations partageant un intérêt commun : changer l’approche de gestion de la douleur au Canada.

La Coalition pour la gestion sûre et efficace de la douleur (CSEPM) a été créée en février 2017 avec l’objectif de produire un rapport final de recommandations dans le courant de la même année.

En mars 2017, Santé Canada a ajouté la CSEPM aux signataires de la Déclaration conjointe sur les mesures visant à remédier à la crise des opioïdes.

Ces recommandations concernant les stratégies des patients et des praticiens ainsi qu’une meilleure approche globale de gestion de la douleur visent à réduire le nombre de nouveaux utilisateurs d’opioïdes et à éviter que la crise des opioïdes s’aggrave au Canada. L’objectif de ce travail est d’améliorer l’intégration de la gestion non pharmacologique de la douleur et l’accès à ces traitements en vue de réduire le nombre d’ordonnances d’opioïdes délivrées au Canada. Ce rapport provisoire, ainsi que le rapport complet qui doit être publié à l’hiver 2018, appuieront la mise en œuvre des Lignes directrices canadiennes relatives à l’utilisation des opioïdes pour le traitement de la douleur chronique non cancéreuse, édition 2017, du National Pain Centre, qui recommandent fortement d’optimiser les solutions de rechange aux opioïdes.