Accueil Contexte À propos Lire le rapport Médias Ressources Contactez nous English

Médias

Vous trouverez ici toutes les dernières nouvelles publiées par la CSEPM pour tenir le public et les médias au courant de l’évolution de cette importante initiative canadienne en matière de santé.

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Un meilleur accès à la gestion de la douleur est nécessaire pour lutter contre la crise des opioïdes

Le 12 juin 2019 – Un nouveau rapport de la Coalition pour la gestion sûre et efficace de la douleur (CSEPM) met en évidence diverses solutions à la crise des opioïdes au Canada. Les auteurs de ce rapport estiment que l’optimisation de traitements non pharmacologiques sûrs et efficaces pourrait réduire l’utilisation d’opioïdes comme traitement de première ligne pour la douleur non cancéreuse.

De nombreuses personnes qui développent une dépendance ont d’abord pris des opioïdes pour soulager des douleurs. Malheureusement, un grand nombre de ces Canadiens ne connaissent pas l’existence d’autres solutions pour gérer la douleur ou ne peuvent pas y avoir recours parce qu’elles ne sont pas financées par le système de santé public ou qu’elles sont insuffisamment financées par les régimes d’assurance. Ces solutions de rechange comprennent les traitements psychologiques, la physiothérapie, la chiropratique et l’ergothérapie.

« Nous voulons faire la lumière sur les solutions visant à réduire le nombre de personnes à qui on prescrit des opioïdes pour la première fois, déclare Alison Dantas, directrice générale de l’Association chiropratique canadienne et présidente de la CSEPM. Nous voulons que les Canadiens et les principaux décideurs sachent qu’il existe d’autres formes de traitement, et nous sommes impatients de nous associer à des groupes qui se concentrent sur la prévention afin d’éviter que cette épidémie se répande. »
Ce rapport s’adresse aux intervenants clés au gouvernement et dans le domaine de la santé, et il propose quatre changements susceptibles de transformer l’approche de gestion

de la douleur au Canada et, au bout du compte, les conséquences néfastes de la prise
d’opioïdes :

  • Faire de la gestion non pharmacologique de la douleur une partie intégrante des soins de santé essentiels au Canada.
  • Aider les patients et les professionnels autorisés à prescrire des médicaments à faire des choix sûrs pour la gestion de la douleur.
  • Intégrer la gestion non pharmacologique de la douleur dans les milieux de soins primaires.
  • Favoriser l’accès, pour tous les Canadiens, à des approches non pharmacologiques de gestion de la douleur.

 

La CSEPM a été constituée en février 2017 et regroupe des experts du système de santé, des associations de professionnels de la santé et des organisations de patients. En tant que signataire de la Déclaration conjointe du Canada sur les mesures visant à remédier à la
crise des opioïdes, la Coalition reconnaît l’importance et la nécessité des médicaments, ainsi que de l’accès en temps opportun aux interventions chirurgicales.

« Les formes de douleur sont aussi diversifiées que les personnes qui souffrent, déclare Janet Yale, présidente et chef de la direction de la Société de l’arthrite. Les patients et les médecins doivent donc avoir accès à une gamme de thérapies et de stratégies pour les aider à y faire face, y compris des options pharmacologiques et non pharmacologiques, afin de trouver la bonne solution ou la bonne combinaison de solutions pour chaque personne. Il s’agit à la fois d’assurer la sécurité des patients et de leur procurer une meilleure qualité de vie. »

Selon l’Agence de la santé publique du Canada, plus de 10 300 Canadiens n’ont pas survécu à une surdose apparemment liée aux opioïdes entre janvier 2016 et septembre 2018. La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, a déclaré à ce sujet : « Les chiffres publiés récemment nous rappellent cruellement l’importance de poursuivre et d’intensifier les efforts pour enrayer cette épidémie. »

Le rapport complet, qui comprend quatre stratégies et six recommandations clés, peut être consulté ici www.csepm.ca

Les médias sont priés de contacter :

Tari Stork
Directeur des affaires publiques
Association chiropratique canadienne
905 868-9188

À propos de la CSEPM

La Coalition pour la gestion sûre et efficace de la douleur a été formée en février 2017. Elle regroupe des experts du système de santé, des associations de professionnels de la santé et des organisations de patients au Canada et vise à mettre en évidence les avantages des traitements de la douleur non pharmacologiques et à répondre à la crise des opioïdes.

L’objectif principal de la CSEPM est de réduire le nombre d’ordonnances d’opioïdes en optimisant les approches non pharmacologiques de gestion de la douleur au Canada tout en reconnaissant l’importance et la nécessité des médicaments, ainsi que de la facilité d’accès aux interventions chirurgicales. Les recommandations de la CSEPM doivent répondre à son principal objectif : la prévention.

Membres de la CSEPM

Association canadienne de physiothérapie
Association canadienne des ergothérapeutes
Association canadienne des travailleurs sociaux
Association chiropratique canadienne
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Institut canadien pour la sécurité des patients
Institut pour l’utilisation sécuritaire des médicaments du Canada
Patients pour la sécurité des patients du Canada
Société canadienne de psychologie
Société de l’arthrite

FICHE D’INFORMATION SUR LA CSEPM : English  |  French

SOMMAIRE EXÉCUTIF : English  |  French

CSEPM FAQ : English  |  French

 

Aussi disponible en Anglais