Skip navigation

Analyzing injuries among university-level athletes: prevalence, patterns and risk factors

Background: Scientific evidence suggests many health benefits are associated with sport participation. However, high intensity participation may be related to an increased risk of musculoskeletal injuries.
Objectives: This study aims to: 1) describe the prevalence and patterns of sports injuries, and 2) identify its associated risk factors.
Methods: A cross-sectional design was used. University level athletes, involved in 7 sport disciplines reported musculoskeletal injuries sustained in the past year, as well as potential risk factors: training volume and antecedent sport participation. Group comparisons were conducted.
Results: 82 athletes participated in the study. Respondents sustained over two injuries per year. Significant differences were found for sport category and type of injury. No differences were observed regarding antecedent sport participation.
Discussion: High prevalence and sport-specific injuries observed in university sport should be of concern to athletes, therapists, coaches and sport organizers.
Conclusion: This study contributed to a better knowledge of injury patterns among university athletes, and suggests further practical and research implications.

Contexte : Les observations scientifiques laissent entendre que de nombreux avantages pour la santé sont associés à la participation sportive. Cependant, la participation à haute intensité pourrait être associée à un risque accru de blessures musculo-squelettiques.
Objectifs : Cette étude vise : 1) à décrire la prévalence et les tendances en matière de blessures sportives et 2) à en déterminer les facteurs de risque connexes.
Méthodologie : On a utilisé une analyse transversale. Des athlètes universitaires qui participaient à sept disciplines sportives ont déclaré des blessures musculosquelettiques au cours de la dernière année, ainsi que des facteurs de risque potentiels : le volume de l’entraînement et l’historique de participation sportive. On a réalisé des comparaisons de groupes.
Résultats : En tout, 82 athlètes ont participé à l’étude. Les répondants ont subi plus de deux blessures par année. On a constaté d’importantes différences sur le plan de la catégorie sportive et du type de blessure. On
n’a pas observé de différence concernant l’historique de participation sportive.
Discussion : La prévalence élevée et les blessures propres au sport observées dans le sport universitaire devraient préoccuper les athlètes, thérapeutes, entraîneurs et organisateurs d’événements sportifs.
Conclusion : Cette étude a contribué à une meilleure connaissance des tendances en matière de blessures chez les athlètes universitaires et laisse entendre d’autres répercussions sur le plan concret et de la recherche.

back to top