Skip navigation

Golf-related stress fractures: a structured review of the literature

Background: Stress fractures are troublesome injuries. Sites of occurrence are activity-related and specific anatomical sites are endemic to certain sports. Little is known about stress fracture patterns in golf. Objective: A structured review of the literature was conducted to identify the occurrence and injury sites of golf-related stress fractures. Methods: A literature search of MEDLINE, CINAHL, and SPORTDiscus was conducted using a combination of controlled vocabulary and truncated text words to capture all articles relevant to golf-related stress fractures. Articles meeting inclusion criteria were descriptively analyzed. Results: The search resulted in 164 articles, of which 13 met the inclusion, and reported 44 cases of golfrelated stress fractures. Seven anatomical injury sites were identified with rib stress fracture being the most commonly reported. Stress fractures occurred on the golfer’s lead-side in 80% of cases. Conclusion: Golf-related stress fractures are infrequent injuries. The ribs were the most common stress fracture site, and a predilection for lead-side involvement was reported. (JCCA 2009; 53(4):290–299)
Key Words: golf, stress fracture, golf injury, golf injuries, bony stress injury, athletic injuries

Contexte : Les fractures de stress sont des blessures pénibles. Les sites d’occurrence sont fondés sur les activités et les sites anatomiques particuliers sont endémiques à certains sports. On en sait peu sur les fractures de stress au golf. Objectif : Un examen structuré de la littérature a été réalisé dans le but de déterminer la fréquence et les sites de blessures des fractures de stress associées au golf. Méthodes : Un recherche dans la littérature de MEDLINE, CINAHL et SPORTDiscus a été effectuée à l’aide d’une combinaison de vocabulaire contrôlé et de mots de textes tronqués pour obtenir tous les articles pertinents aux fractures de stress associées au golf. Les articles qui correspondaient aux critères d’inclusion étaient analysés d’un point de vue descriptif. Résultats : La recherche a permis de trouver 164 articles, desquels 13 correspondaient à l’inclusion, et a rapporté 44 cas de fractures de stress associées au golf. Sept sites de blessures anatomiques ont été déterminés, la fracture de stress aux côtes étant celle qui a le plus souvent été rapportée. Les fractures de stress se produisaient du côté dominant des golfeurs dans 80 % des cas. Conclusion : Les fractures de stress associées au golf sont des blessures qui ne sont pas fréquentes. Les côtes constituaient le site le plus commun de fractures de stress et une prédilection pour le côté dominant a été rapportée. (JACC 2009; 53(4):290–299)
Mots-clés: golf; fracture de stress; blessure de golf; blessures de golf; fracture de stress osseuse; blessures de sport

back to top