Skip navigation

Nine year longitudinal retrospective study of Taekwondo injuries

This retrospective longitudinal study aims to describe reported Taekwondo injuries and to examine associations between competitor experience level, age and gender, and the type, location, and mechanism of injury sustained. Additionally, we examined whether recent rule changes concerning increased point value of head shots in adult Taekwondo competition had affected injury incidence. This study was a summation of 9 years of data of competition injury reports, which included 904 injury reports spanning 58 individual competitions. The data was collected on standardized injury reports at time of injury during competition. Care was provided to the athletes, but the type of care provided was not included in the study. Participants included athletes injured during competition who sought care by the health care team, and for whom an injury report was filled out. The data analysis was performed at the Canadian Memorial Chiropractic College. The three most common locations of presenting injury were the head (19%), foot (16%), and thigh (9%). The most common mechanism of presenting injury was found to be a defensive kick (44%), followed by an offensive kick (35%). The most commonly diagnosed injuries were contusions (36%), sprains (19%), and strains (15%). Coloured belts had a higher incidence of contusions, while black belts sustained more joint irritation injuries. Black belts were more likely to suffer multiple injuries. Colored belts suffered more injuries while receiving a kick, while black belts had a larger influence of past history of injury. We found no significant difference in location or type of injury when comparing pre versus post rule change. The most common locations of injury are head, foot, and thigh respectively, and are areas for concern when considering preventative measures. Colour belt competitors are more likely to sustain contusions, which the authors believe is due to more aggressive tactics and lack of control. Those more likely to be injured tend to be younger than 18 years. Recent rule changes have no significant effect on head injuries. (JCCA 2009; 53(4):272–281)
Key Words: Taekwondo, injury, athlete, competition

Cette étude rétrospective longitudinale a pour but de décrire les blessures déclarées de taekwondo et d’examiner les associations entre le niveau d’expérience des compétiteurs, leur âge et leur sexe, ainsi que le type, l’endroit et le mécanisme de la blessure subie. De plus, nous avons examiné si des changements récents aux règlements pour augmenter la valeur en points des coups à la tête lors d’une compétition de taekwondo entre adultes ont eu des répercussions sur la fréquence des blessures. Cette étude était un résumé de 9 ans de données provenant de rapports sur les blessures subies lors de compétitions, qui comprenaient 904 rapports de blessures pour 58 compétitions individuelles. Les données ont été recueillies lors de rapports de blessures normalisés tout de suite après la blessure lors de la compétition. Des soins ont été prodigués aux athlètes, mais le type de soins fourni n’a pas été inclus dans l’étude. Les participants comprenaient des athlètes blessés lors d’une compétition qui ont reçu des soins de la part de l’équipe soignante et pour qui on a rempli un rapport de blessure. L’analyse des données a été réalisée au Canadian Memorial Chiropractic College. Les trois endroits les plus communs de blessure étaient la tête (19 %), le pied (16 %) et la cuisse (9 %). Le mécanisme le plus commun ayant provoqué la blessure était un coup de pied défensif (44 %), suivi par un coup de pied offensif (35 %). Les blessures les plus souvent diagnostiquées étaient les contusions (36 %), les entorses (19 %) et les foulures (15 %). Les athlètes avec ceinture de couleur présentaient une plus grande fréquence de contusions, alors que les athlètes avec ceinture noire présentaient plus d’irritation des articulations. Les athlètes avec ceinture noire étaient plus enclins à subir des blessures multiples. Les athlètes avec ceinture colorée souffraient de plus de blessures en recevant un coup de pied, alors que les athlètes avec ceinture noire avaient une plus grande influence de leurs antécédents de blessures. Nous n’avons pas découvert de différence importante vis-à-vis de l’endroit ou du type de blessure lors de comparaisons entre avant le changement aux règlements et après. Les endroits les plus communs pour les blessures sont la tête, le pied et la cuisse respectivement et sont à considérer lors de l’établissement de mesures préventives. Les compétiteurs avec ceinture colorée ont de plus fortes chances de subir des contusions; les auteurs croient que cela s’explique par des tactiques plus agressives et un manque de contrôle. Les personnes le plus à risque d’être blessées sont celles de moins de 18 ans. Les récents changements aux règlements n’ont pas d’effets importants sur les blessures à la tête. (JACC 2009; 53(4):272–281)
Mots-clés: taekwondo, blessure, athlète, compétition

back to top