Skip navigation

Chiropractic utilization in BMX athletes at the UCI World Championships: a retrospective study

Objective: To examine paramedical (chiropractic, physiotherapy and massage therapy) utilization among high-level BMX athletes following sport-related injury at the 2007 UCI World Championships. Methods: Retrospective analysis was conducted on a dataset from international male and female BMX athletes (n = 110) who sustained injury in training and competition at the 2007 BMX World Championships. Results: Fifty percent of individuals aged 8–17 presented to a chiropractor versus 32% to physiotherapists and 18% to massage therapists. There was a significant difference in paramedical practitioner choice when comparing the sample across the different locations of injury. Specifically, the proportion of individuals presenting for treatment to chiropractors (84%) was much higher than to physiotherapists/ massage therapists (16%) for spine or torso complaints. Conclusion: Utilization of chiropractors by BMX athletes may be higher than utilization of other paramedical professionals as suggested by this study. Chiropractors appear to be the paramedical practitioner of choice in regards to spine and torso related complaints. (JCCA 2010; 54(4):250–256)
Key Words: cycling, BMX, chiropractic, utilization, paramedical

Objectif : Examiner le recours aux traitements paramédicaux (chiropratique, physiothérapie et massothérapie) par les athlètes BMX de haut niveau suite à une blessure liée à la pratique des sports lors des Championnats mondiaux UCI 2007. Méthodes : L’analyse rétrospective fut menée relativement à un ensemble de données recueillies auprès d’athlètes BMX masculins et féminins (n = 110) ayant subi des blessures à l’entraînement et lors de compétitions dans le cadre des Championnats mondiaux BMX 2007. Résultats : Cinquante pour cent des personnes âgées entre 8 et 17 ans ont consulté un chiropraticien, 32% ont consulté un physiothérapeute, et 18% ont consulté un massothérapeute. La différence dans le choix du professionnel paramédical était grande lorsqu’on comparait l’échantillon au type de blessure. La proportion de gens ayant consulté un chiropraticien (84%) était plus élevée que celle qui ont consulté un physiothérapeute/massothérapeute (16%) pour une douleur à l’épine dorsale ou au torse. Conclusion : Les athlètes BMX ont tendance à faire davantage appel aux services des chiropraticiens qu’à ceux des autres professionnels paramédicaux comme le suggère cette étude. Le chiropraticien semble constituer le praticien de choix en cas de douleur à l’épine dorsale et au torse. (JCCA 2010; 54(4):250–256)
Mots-clés: cyclisme, BMX, chiropratique, recours, paramédical

back to top