Skip navigation

Talocalcaneal coalition in a 15 year old female basketball player

This case reports an adolescent athlete with activity related chronic bilateral dorsal foot pain and stiffness. A 15 year old competitive female basketball player presented to a chiropractor subsequent to an unsuccessful course of conservative treatment for posterior tibial dysfunction. The patient’s plain films were incorrectly read as normal and a CT scan obtained by the radiologist called the findings bilateral osteoarthritis. The patient was awaiting a referral to a rheumatologist at the time of initial consultation with the chiropractor. Examination revealed limited subtalar mobility and review of the images revealed bilateral non-osseous talocalcaneal coalition. The patient was subsequently directed to a pediatric orthopedic surgeon and is scheduled for a resection of the coalition. Primary care practitioners should be aware of this uncommon, but not rare, variable clinical presentation as misdiagnosis and mismanagement could lead to suboptimal patient outcomes. To our knowledge this is the first case report of a patient with tarsal coalition published in chiropractic literature. In addition, this case is the first to report radiographic evidence of chronic mechanical stress to the second metatarsal associated with tarsal coalition. (JCCA 2010; 54(4):222–228)
Key Words: adolescent, tarsal coalition, talocal-caneal

Ce cas concerne une athlète adolescente souffrant de douleurs et de raideur chroniques à la région dorsale du pied bilatéral. Une joueuse de basketball de 15 ans se présenta chez un chiropraticien suite à une série de traitements conservateurs n’ayant pas réussi à guérir un dysfonctionnement tibial postérieur. Les radiographies de la patiente furent jugées normales à tort, et un tomodensitogramme obtenu par le radiologue ont démontré de l’arthrose bilatérale. La patiente attendait d’être recommandée à un rhumatologue au moment de sa première consultation avec le chiropraticien. Un examen a révélé une mobilité dans l’articulation sous-astragalienne, et un examen des radiographies révéla une synostose astragalocalcanéenne non osseuse bilatérale. La patiente fut envoyée à un chirurgien orthopédique pédiatrique, et doit subir une résection de la synostose. Les médecins de premier recours doivent savoir que cette présentation clinique variable peu courante, mais pas rare, constitue un mauvais diagnostic et peut entraîner des résultats sous-optimaux pour les patients. Selon nos connaissances, c’est la première fois où l’on fait état dans une publication sur la chiropratique d’un patient souffrant d’une synostose du tarse. En outre, c’est la première fois que radiographies démontrent un stress mécanique chronique au second métatarsien associé à la synostose du tarse. (JCCA 2010; 54(4):222–228)
Mots-clés: adolescente, synostose du tarse, astragalocalcanéenne

back to top