Skip navigation

Weight cycling in adolescent Taekwondo athletes

Background: Weight reduction cycles are used by weight classed athletes in Taekwondo to make a weight category. Tension, dizziness, headaches, and confusion have been associated with rapid weight loss (RWL). There is a lack of research in weight cycling and its benefits among Taekwondo athletes. Purpose: To investigate the rate of weight cycling in Junior Taekwondo athletes and its effect on performance. Methods: Athletes were weighed prior to competition, then again before their first match. Body mass difference in relation to winning was compared. Results: A significant increase from weigh-in to prematch measurements was consistently found in both genders with no significant difference between them. Winners had a mean body mass gain (1.02 kg) which was non-significantly less than the non-winners (1.09 kg). Conclusions: RWL practices do not define which athlete will perform better. Negative effects of weight cycling coupled with RWL has unclear performance benefits which indicates a need for further research. (JCCA 2011; 55(4):318–324)
Key Words: competitive behaviour, martial arts, Taekwondo, weight loss

Information de base : les cycles de perte de poids sont utilisés par les athlètes pratiquant le taekwondo afin de se conformer à une catégorie de poids. La tension, les étourdissements, les maux de tête et la confusion ont été associés à la perte de poids rapide. Il existe peu de recherches concernant le cycle de poids et ses avantages chez les athlètes pratiquant le taekwondo. Objet : enquêter sur le cycle de poids des athlètes d’âge junior pratiquant le taekwondo et ses conséquences sur leur rendement. Méthodes : les athlètes étaient pesés avant une compétition, puis encore une fois avant leur premier combat. La différence de poids fut comparée aux victoires remportées. Résultats : une importante hausse de poids entre la pesée et le début d’un combat fut constatée chez les deux sexes, sans différence significative entre ceux-ci. Les gagants avait une masse corporelle moyenne supérieure de 1,02 kg, alors que cette hausse était de 1,09 kg chez les perdants. Conclusions : la perte de poids rapide ne peut déterminer quels athlètes performeront le mieux. Les conséquences négatives du cycle de poids, jumelées à la perte de poids rapide doivent être analysées plus amplement avant de déterminer si les athlètes sont avantagés ou non. (JCCA 2011; 55(4):318–324)
Mots-clés: comportement compétitif, arts martiaux, taekwondo, perte de poids

back to top