Skip navigation

The utility of the King-Devick test as a sideline assessment tool for sport-related concussions: a narrative review

Objective: The objective of this paper is to review existing literature surrounding the utility of the King-Devick test which is a commonly used sideline assessment tool for sport-related concussions.

Methods: A review of the literature was performed using MEDLINE, CINHAL, and SportDiscus databases. The search was performed from the beginning of the record through November 16th, 2015.

Results: This search strategy yielded 27 articles from aforementioned databases. Further searching in The Cochrane Library with King-Devick AND Concuss* search terms yielded one additional article, summing a total of 28 articles. After removal of duplicates and implementation of the inclusion/exclusion criteria, 8 articles for extensively reviewed.

Conclusion: This narrative review suggests that the King-Devick test is an efficient sideline assessment tool for sport-related concussions. However, we recommend that the King-Devick should be used as a sideline screening tool, not a concussion diagnosis tool at this time. A proper baseline time including multiple tests may be recommended to negate the learning affect and to have a reliable baseline in which to measure from for future reference. A three second difference appears appropriate to identify the possibility of concussion and to remove an athlete from play. At this time, the athlete should be monitored and further evaluated as symptoms are sometimes delayed. We suggest that further research may be useful to better determine the efficacy of the K-D
test in detecting concussions across a broader range of athletes and sports. We also suggest further research may investigate the K-D test a potential return-to-play tool for clinicians and medical personnel.

Objectif : L’objectif de cet article est de passer en revue la documentation scientifique existante concernant l’utilité du test King-Devick qui est un outil auxiliaire couramment utilisé pour évaluer les commotions cérébrales liées au sport.
Méthodologie : Une analyse des documents scientifiques a été réalisée en recherchant dans les bases de données MEDLINE, CINAHL et SportDiscus. La recherche a été effectuée du début des registres jusqu’au 16 novembre 2015.
Résultats : Cette stratégie de recherche a donné 27 articles des bases de données précitées. Une recherche plus poussée dans la bibliothèque Cochrane avec les termes de recherche King-Devick ET Concuss* a révélé un autre article, pour un total de 28 articles. Après l’élimination des doublons et la mise en oeuvre des critères d’inclusion et d’exclusion, 8 articles ont fait l’objet d’un examen approfondi.

Conclusion : Cet examen narratif suggère que le test King-Devick est un outil d’évaluation auxiliaire efficace pour les commotions cérébrales liées au sport. Cependant, nous recommandons qu’à l’heure actuelle King-Devick soit utilisé comme un outil auxiliaire de dépistage, et non comme un outil de diagnostic de commotion cérébrale. Une période de référence appropriée comprenant des tests multiples peut être recommandée pour annuler l’effet d’apprentissage et avoir une référence fiable à partir de laquelle il soit possible de mesurer pour des références futures. Une différence de trois secondes semble appropriée pour reconnaître la possibilité d’une commotion cérébrale et pour retirer un athlète du jeu. À ce moment-là, l’athlète doit être surveillé et évalué de plus près,
car les symptômes apparaissent parfois tardivement. Selon nous, d’autres recherches pourraient être utiles pour mieux déterminer l’efficacité du test K-D dans la détection des commotions cérébrales chez une plus grande variété d’athlètes dans diverses autres disciplines sportives. En outre, il nous semble que d’autres recherches pourraient étudier le test K-D comme un outil potentiel pour évaluer le retour au jeu par les cliniciens et le personnel médical.

back to top