Skip navigation

Giant-cell tumour in the cervical spine: a case report

A forty-six-year-old man presented with a two-month history of increasing neck pain of insidious onset. He received treatment from his family doctor and chiropractor consisting of analgesics and manipulation respectively, both of which did not offer relief. The patient presented to University Hospital where plain radiographs and CT showed a pathological fracture of the C4 vertebral body. A neoplasm was suspected and surgical excision revealed a giant-cell tumour of the bone. This type of neoplasm is rare in the spine and difficult to manage in this site. This case highlights some of the problems encountered in the treatment of giant-cell tumour of the spine. (JCCA 1989; 33(2):76-81)
Key Words: giant-cell tumour, cervical spine, chiropractic, manipulation

Un homme de quarante-six ans présente depuis deux mois une douleur croissante au cou d’origine insidieuse. Il s’est fait traite par son médecin de famille et son chiropraticien et le traitement a consiste respectivement en analgésiques et en manipulation, dont ni l’un ni l’autre n’a permis de soulagement. Le malade s’est présenté à l’Hôpital universitaire ou des radiographies simples et la tomographie axiale ont révélé une fracture d’ordre pathologique du corps vertébral de C4. On a soupçonné la présence d’un néoplasme et l’excision chirurgicale a révélé la présence d’une tumeur à myéloplaxes osseux. Ce genre de néoplasme est rare à l’épine dorsale et difficile à traiter dans ce foyer. Ce cas permet de souligner certains des problèmes inhérents au traitement d’une tumeur à myéloplaxes à l’épine dorsale. (JACC 1989; 33(2): 76-81)
Mots-clés: tumeur à myéloplaxes, épine cervicale, chiropratique, manipulation

back to top