Skip navigation

Generalizability of patient profiles from a feasibility study

The potential of the physician to make clinical inference from experimental results depends upon whether the test conditions generally apply to the average practice setting. This report compares the characteristics of the patient pool of a chiropractic teaching clinic with reports from other teaching clinics and general practice. Differences between participants and non-participants of a feasibility study for randomized controlled clinical trials (RCT) which might affect the interpretation of future RCT results were also investigated. Distribution of the chief complaints was similar to data from both teaching and private practice settings. The age, gender and chronicity of symptoms for patients in the present study were much the same as general practice. In contrast, reports from other teaching clinics revealed a profile of significantly younger patients with more acute onset complaints than either private practice or this study. The number of treatments administered per case to reach clinical resolution were fewer than in previously reported studies from private practice. Generalizations to the average practice are quite strong.. (JCCA 1992; 36(2):84-90)
Key Words: chiropractic, care, generalizability, volunteer bias, patient profile, manipulation

Pour qu’un médecin puisse transformer des résultats d’expériences en conclusions cliniques, il faut que les tests soient faits dans des conditions cliniques représentatives d’une pratique standard. Cet article compare les caractéristiques de trois groupes de patients, soit: d’une clinique d’enseignement chiropratique, d’autres cliniques d’enseignement, et pratiques privées. La différence entre participants et non-participants d’une étude de faisabilité (pour des essais cliniques contrôlés effectués au hasard) fut aussi évaluée, et ce afin de minimiser les problèmes d’interprétation de futures études semblables. La distribution des patients-problèmes a été faite en respectant les données des cliniques d’enseignement et des pratiques privées. L’âge, le genre et la chronicité des symptômes des patients de cette étude représentent ce qu’on trouve en pratique générale. En contraste, les rapports de cliniques d’enseignement démontrent un patient plus jeune avec un problème plus aigu que notre étude ou qu’en pratique privée. Pour des résultats semblables, le nombre de traitements par cas était moindre dans notre étude que dans les études faites précédemment en pratique privée. La possibilité de généraliser à l’égard de la pratique moyenne est très forte. (JACC 1995; 36(2): 84-90)
Mots-clés: chiropratique, comparaisons, volontaires, possibilités de généraliser biais, profil du patient, manipulation

back to top