Skip navigation

Plastination: a modern approach to chiropractic teaching

Plastination is a unique method for the preservation of biological material for teaching and research. The plastinated specimens are dry, odorless, non-toxic and durable. They can be manipulated by teachers and students without protective equipment like gloves. Invented in 1978 by Doctor Gunther von Hagens from the University of Heidelberg, this technique, that involves the replacement of water by a curable polymer, has spread rapidly all around the world and is actually used in over 250 universities and colleges. To our knowledge, the Université du Québec à Trois-Rivières, is the first institution to use plastinated specimens for teaching anatomy, neuroanatomy, pathology and radiology to students in chiropractic. This paper describes the various steps of the method (fixation, dehydration, impregnation and curing) and presents some examples of the utilization of plastinated specimens. (JCCA 1998; 42(2):107–112)
Key Words: plastination, anatomy, pathology, teaching, research

La plastination constitue une méthode unique pour la préservation du matériel biologique pour fin d’enseignement ou de recherche. Le spécimen plastiné est sec, sans odeur, non toxique, durable et peut être manipulé tant par les enseignants que par les étudiants sans la nécessité du port de gants ou de tout autre vêtement protecteur. Inventée en 1978 par le Docteur Gunther von Hagens de ’Université de Heidelberg, cette technique, qui implique la substitution de l’eau par un polymère, s’est rapidement répandue à travers le monde et est actuellement utilisée dans plus de 250 universités ou collèges. L’Université du Québec à Trois-Rivières est la première institution à offrir l’utilisation de spécimens plastinés à des étudiants en Chiropratique pour leur apprentissage de l’anatomie, la neuroanatomie, la pathologie ainsi que de la radiologie. Le présent article décrit les différentes étapes (fixation, déshydratation, imprégnation et durcissement) de la préparation de spécimens plastinés et présente des exemples de leur utilisation. (JCCA 1998; 42(2):107–112)
Mots-clés: plastination, anatomy, pathology, teaching, research

back to top