Skip navigation

B-Cell lymphoma presenting as mechanical low-back pain with leg pain: the importance of the physical and ultrasound examination of the buttock in patients with low-back and leg pain: a case report

Malignancies are an important, although rare, cause of back pain which must be a consideration in patients with certain historical factors, or in patients who do not respond to treatment. This case report emphasizes the importance of performing a thorough examination of any unexplained complaint of low back, buttock or hip pain, the need for continual re-evaluation and modification of the initial diagnosis, and the importance of diagnostic ultrasound when clinically indicated. The decision to refer the patient for further evaluation, including medical imaging techniques, may not become apparent until a regimen of care has been provided and a follow-up exam performed. A case report is presented in which a clarification of the patients symptoms and a thorough re-evaluation following a regimen of conservative chiropractic care led to a referral for diagnostic ultrasound imaging studies and ultimately the diagnosis of B-Cell lymphoma. (JCCA 2001; 45(2):81–85)
Key Words: B-Cell lymphoma, mechanical low back pain, buttock pain, ultrasound, chiropractic

Même s’il s’agit d’un facteur rare, les malignités sont une cause importante de douleurs rachidiennes qui doit être prise en considération chez les patients présentant certains antécédents ou chez les patients réfractaires au traitement. Cet exposé de cas souligne l’importance d’un examen complet de toute plainte inexpliquée d’une douleur lombaire ou d’une douleur aux fesses ou aux hanches, le besoin d’une réévaluation et d’une modification continues du diagnostic initial et l’importance d’une échographie, si cliniquement indiquée. La décision consistant à référer un patient à un spécialiste pour une évaluation plus poussée, y compris les techniques d’imagerie médicale, peut ne pas sembler apparente avant la dispense de soins et la réalisation d’un examen de suivi. Un exposé de cas apportant des éclaircissements sur les symptômes des patients et une reevaluation approfondie après une batterie de soins chiropratiques conservateurs a donné lieu à une orientation vers un spécialiste pour des études échographiques diagnostiques et, pour finir, le diagnostic d’un lymphome B. (JACC 2001; 45(2):81–85)
Mots-clés: lymphome B, douleur lombaire mécanique, douleur des fesses, échographie, chiropraxie

back to top