Skip navigation

Conservative management of De Quervain’s stenosing tenosynovitis: a case report

Objective: To chronicle the conservative treatment and management of a 32-year old female patient presenting with radial wrist pain of 4 months duration, diagnosed as De Quervain’s stenosing tenosynovitis. Clinical features: The primary clinical feature is wrist pain at the radial styloid with resultant impairment of wrist, hand, and thumb function. Intervention and outcome: The conservative treatment approach consisted of activity modification, Graston Technique®, and eccentric training. Outcome measures included verbal pain rating scale, QuickDASH Disability/Symptom Score, and a return to activities of daily living (ADLs). The patient attained symptom resolution and at 6 month follow-up reported no recurrence of wrist pain. Conclusion: A combination of conservative rehabilitation strategies may be used by chiropractors to treat De Quervain’s stenosing tenosynovitis and allow for an individual to return to pain free ADLs in a timely manner. (JCCA 2012; 56(2):112–120)
Key Words: radial wrist pain, stenosing tenosynovitis, De Quervain’s, Graston Technique®, eccentric training

Objectif : Rendre compte du traitement et de la prise en charge conventionnels d’une patiente âgée de 32 ans souffrant de douleurs au bord radial du poignet depuis 4 mois, qui avait reçu le diagnostic de ténosynovite sténosante de De Quervain. Caractéristiques cliniques : La principale caractéristique clinique est la douleur au poignet au niveau de la styloïde radiale ayant pour conséquence une défaillance de la fonction du poignet, de la main et du pouce. Intervention et résultat : L’approche conventionnelle du traitement a inclus un changement de ses activités, la technique Graston® et un entraînement excentrique. Dans les indicateurs de résultats, on a pris en compte notamment l’échelle verbale d’évaluation de la douleur, le questionnaire QuickDASH/Symptom Socre, et la reprise de ses activités de la vie quotidienne (AVQ). Les symptômes de la patiente ont disparu et, après six mois de suivi, elle n’a constaté aucune réapparition de ses douleurs au poignet. Conclusion : Les chiropraticiens peuvent avoir recours à une combinaison des stratégies conventionnelles de réadaptation afin de traiter la ténosynovite sténosante de De Quervain et permettre aux patients de reprendre rapidement leurs activités de la vie quotidienne sans souffrir. (JCCA 2012; 56(2):112–120)
Mots-clés: douleurs au niveau du bord radial du poignet, ténosynovite sténosante, De Quervain, technique Graston®, entraînement excentrique

back to top