Skip navigation

The effect of spinal manipulation impulse duration on spine neuromechanical responses

Introduction: Spinal manipulation therapy (SMT) is characterized by specific kinetic and kinematic parameters that can be modulated. The purpose of this study is to investigate fundamental aspects of SMT dosephysiological response relation in humans by varying SMT impulse duration. Methods: Twenty healthy adults were subjected to four different SMT force-time profiles delivered by a servo-controlled linear actuator motor and differing in their impulse duration. EMG responses of the left and right thoracic paraspinal muscles (T6 and T8 levels) and vertebral displacements of T7 and T8 were evaluated for all SMT phases. Results: Significant differences in paraspinal EMG were observed during the “Thrust phase” and immediately after (“Post-SMT1”) (all T8 ps < 0.01 and T6 during the thrust ps < 0.05). Sagittal vertebral displacements were similar across all conditions (p > 0.05). Conclusion: Decreasing SMT impulse duration leads to a linear increase in EMG response of thoracic paraspinal during and following the SMT thrust. (JCCA 2014;58(2):141-148)
Key Words: spine, manipulation, dose, impulse duration, chiropractic

Introduction : La manipulation vertébrale (MV) se caractérise par des paramètres cinétiques et cinématiques particuliers qui peuvent être modulés. L’objet de la présente étude est d’examiner des aspects fondamentaux de la relation dose-réponse physiologique de la MV chez des humaines en faisant varier la durée de l’impulsion de la MV. Méthodologie : Vingt adultes en santé ont subi quatre différents profils force-temps de MV livrés au moyen d’un actuateur linéaire asservi et ayant des durées d’impulsion différentes. Les réponses EMG des muscles paravertébraux de gauche et de droite (au niveau des vertèbres T6 et T8) et les déplacements des vertèbres T7 et T8 ont été évalués pour toutes les phases de la MV. Résultats : Des différences considérables ont été observées dans l’EMG des muscles paravertébraux au cours de la phase de la « poussée » et immédiatement après celle-ci (« post-MV1 ») (T8 : tous les p < 0,01 et T6 lors de la poussée : tous les p < 0,05). Les déplacements sagittaux des vertèbres étaient semblables dans toutes les situations (p < 0,05). Conclusion : Une réduction de la durée de l’impulsion de la MV entraîne une augmentation linéaire de la réaction à l’EMG des muscles paravertébraux thoraciques au cours de la poussée de la MV, et après celle-ci. (JCCA 2014;58(2):141-148) Mots-clés: colonne vertébrale, manipulation, dose, durée de l’impulsion, chiropratique

back to top