Skip navigation

Inter-examiner reliability of the interpretation of paraspinal thermographic pattern analysis

Introduction: A few spinal manipulation techniques use paraspinal surface thermography as an examination tool that informs clinical-decision making; however, interexaminer reliability of this interpretation has not been reported. The purpose of this study was to report interexaminer reliability for classifying cervical paraspinal thermographic findings.
Methods: Seventeen doctors of chiropractic self-reporting a minimum of 2 years of experience using thermography classified thermographic scans into categories (full pattern, partial +, partial, partial -, and adaptation). Kappa statistics (k) were calculated to determine inter-examiner reliability.
Results: Overall inter-examiner reliability was fair(k=0.43). There was good agreement for identifying full pattern (k=0.73) and fair agreement for adaptation (k=0.55). Poor agreement was noted in partial categories (k=0.05-0.22).
Conclusion: Inter-examiner reliability demonstrated fair to good agreement for identifying comparable (full pattern) and disparate (adaptation) thermographic findings; agreement was poor for those with moderate similarity (partial). Further research is needed to determine whether thermographic findings should be used in clinical decision-making for spinal manipulation.
(JCCA 2015; 59(2):157-164)

Key Words : chiropractic, technique, instrumentation, diagnosis

Introduction : Quelques techniques de manipulation vertébrale utilisent la thermographie de la surface paravertébrale comme outil d’examen qui éclaire la prise de décision clinique; cependant, la fiabilité entre examinateurs de cette interprétation n’a pas été rapportée. L’objectif de cette étude était de rapporter la fiabilité entre les examinateurs pour classer les trouvailles thermographiques cervicales paravertébrales.
Méthodologie : Dix-sept chiropraticiens déclarant avoir un minimum de deux ans d’expérience de pratique de la thermographie ont classé les examens thermographiques en catégories (motif complet, partiel +, partiel – et adaptation). Les statistiques Kappa (k) ont été calculées pour déterminer la fiabilité entre les examinateurs.
Résultats : Dans l’ensemble, la fiabilité entre les examinateurs était passable (k=0,43). Il y avait une bonne entente dans l’identification des motifs complets (k=0,73) et une entente passable concernant l’adaptation (k= 0,55). Une mauvaise entente a été notée dans les catégories partielles (k=0,05-0,22).
Conclusion : La fiabilité entre les examinateurs a indiqué une entente passable à bonne concernant l’identification de conclusions thermographiques comparables (motifs complets) et disparates (adaptation); l’entente était mauvaise pour ceux avec une similarité modérée (partiel). Des études plus poussées sont nécessaires pour déterminer si les conclusions thermographiques peuvent être utilisées dans la prise de décision clinique concernant la manipulation vertébrale.
(JCCA 2015; 59(2):157-164)

Mots clés : chiropratique, technique, appareillage, diagnostic

back to top