Skip navigation

Sexual harassment of female chiropractors by their patients: a pilot survey of faculty at the Canadian Memorial Chiropractic College

Background: The purpose of this study was to survey a group of female chiropractors and inquire as to whether or not they had been sexually harassed by their patients.
Methods: An online questionnaire was emailed via Survey Monkey to 47 female faculty members at the Canadian Memorial Chiropractic College (CMCC). Respondents were asked if they had been sexual harassed and, if so, the characteristics of the incident(s), their response to it, how serious they perceived the problem to be and whether or not they felt prepared to deal with it.
Results: Nineteen of 47 questionnaires were completed and returned. Of these 19, eight respondents reported being sexually harassed by a patient (all male), most commonly within the first 5 years of practice and most commonly involving a ‘new’ patient. It was rarely anticipated. The nature of the harassment varied and respondents often ignored the incident. Most respondents perceive this to be a problem facing female chiropractors.
Discussion: Although this is the first survey of its kind, this is a significant problem facing other healthcare professionals.
Conclusions: Among this group of respondents, sexual harassment by patients was a common occurrence. More training on how to handle it, during either a student’s chiropractic education or offered as a continuing education program, may be warranted.
(JCCA 2015; 59(2):111-121)

Key Words: harassment, sexual, chiropractor, patient, chiropractic

Historique : L’objectif de cette étude était de sonder un groupe de chiropraticiennes afin de savoir si elles avaient été harcelées sexuellement par leurs patients.
Méthodologie : Un questionnaire en ligne a été envoyé par l’intermédiaire de Survey Monkey à 47 chiropraticiennes membres du corps professoral du Canadian Memorial Chiropractic College (CMCC). On a demandé aux personnes interrogées si elles avaient été harcelées sexuellement et, si oui, quelles étaient les caractéristiques de l’incident, leur réaction face à celui-ci, la gravité du problème selon elles et si elles se sentaient préparées à y faire face.
Résultats : Sur les 47 questionnaires, 19 ont été remplis et retournés. Parmi ces 19 questionnaires, huit personnes ont indiqué avoir été harcelées sexuellement par un patient (tous des hommes), la plupart du temps au cours de leurs cinq premières années de pratique et il s’agissait le plus souvent d’un « nouveau » patient. C’était rarement anticipé. La nature du harcèlement variait et les chiropraticiennes ont souvent ignoré l’incident. La plupart des personnes interrogées pensent que ce problème est propre aux chiropraticiennes.
Discussion : Bien qu’il s’agisse de la première étude de ce type, on a affaire à un problème important qui touche d’autres professionnels de la santé.
Conclusions : Parmi ce groupe de personnes interrogées, le harcèlement sexuel provenant de patients est fréquent. Une meilleure formation sur la manière de gérer le problème peut être justifiée, que ce soit au cours d’une formation d’étudiants en chiropratique ou en tant que programme de formation continue.
(JCCA 2015; 59(2):111-121)

Mots clés : harcèlement sexuel, chiropraticienne, patient, chiropratique

back to top