Skip navigation

Testing an association between baseline resting pulse rate averages and short-term changes in resting pulse rates: A pilot study

Introduction: Resting heart (pulse) rate (RPR) monitoring may be a useful neurological assessment tool in chiropractic practice. Lower RPR generally reflects a better level of fitness and health status than higher RPR. However, the clinical significance of short-term changes in RPR remains unknown. The purpose of this study was to take an initial step towards understanding the clinical significance of short-term RPR changes, first, by describing short-term RPR changes between duplicated measurements, and second, by comparing RPR changes between groups with lower and higher baseline RPR.
Methods: Seventy-three healthy adult volunteers received an RPR measurement on two days within a 1-week period. The mean difference between the two measurements (RPR change) in patients with lower versus higher baseline RPR was compared.
Results: Mean RPR change in the low baseline group was -0.3 BPM (95% confidence interval [CI] = -2.7 to 2.1 BPM) whereas in the high baseline group, it was +4.4 BPM (95% CI = 1.2 to 7.6). This difference between groups was statistically significant (P = 0.02)with a large effect size (Cohen’s d = 0.57).
Conclusion: In this pilot study, a higher RPR at baseline was associated with increased RPR change, whereas a lower baseline RPR was associated with a stable or reduced RPR change. A future main study with a larger sample size and longer follow-up period is needed to better characterize both the natural variation of RPR over multiple repeated measurements, and the clinical significance of short-term RPR changes in terms of predicting longer-term health outcomes.
(JCCA 2015; 59(2):165-172)

Key Words : pulse, heart rate, reproducibility of results, risk assessment, chiropractic

Introduction : Le contrôle de la fréquence cardiaque (pouls) au repos (FCR) peut constituer un outil d’évaluation neurologique utile dans la pratique de la chiropratique. Une FCR basse reflète généralement une meilleure condition physique et une meilleure santé qu’une FCR élevée. Cependant, l’importance clinique du changement de FCR à court terme reste inconnue. L’objectif de cette étude était de faire un premier pas vers la compréhension de l’importance clinique des changements de FCR, tout d’abord en décrivant des changements de FCR à court terme entre des mesures dupliquées et, ensuite, en comparant des changements de FCR entre des groupes avec des FCR basses et élevées.
Méthodologie : Soixante-treize adultes en bonne santé se sont portés volontaires pour que leur FCR soit mesurée à deux reprises sur une période d’une semaine. La différence moyenne entre les deux mesures (changement de la FCR) a été mesurée chez les patients ayant une FCR de départ plus basse et les patients ayant une FCR de départ plus élevée.
Résultats : Le changement moyen de FCR dans le groupe avec une indication basse au départ était -0,3 BPM (intervalle de confiance de 95 % = -2,7 à 2,1 BPM), tandis qu’avec le groupe avec une indication élevée au départ, il était de +4,4 BPM (IC 95 % = 1,2 à 7,6 BPM). Cette différence entre les groupes était statistiquement significative (P = 0,02) avec un grand effet de taille (Cohen’s d = 0,57).
Conclusion : Dans cet étude pilote, une FCR élevée au départ était associée à un changement de FCR accru, tandis qu’une FCR plus basse au départ était associée à un changement de FCR stable ou réduit. Une étude principale avec un plus grand échantillon et une période de suivi plus longue est nécessaire afin de mieux caractériser à la fois la variation naturelle de la FCR lors de mesures répétées et l’importance sur le plan clinique des changements de FCR à court terme pour ce qui est de prédire les résultats sur la santé à long terme.
(JCCA 2015; 59(2):165-172)

Mots clés : pouls, rythme cardiaque, reproductibilité des résultats, évaluation du risque, chiropratique

back to top