Skip navigation

Dietary Calcium: a low priority in treatment of essential hypertension by Toronto family practitioners

A sample of Toronto family practitioners was surveyed in order to ascertain whether increased dietary calcium was recommended in the treatment of essential hypertension. It was found that in excess of four-fifths of the same make no dietary calcium recommendations. It was concluded that this was the result of one or more of the following: 1. The low priority granted to nutrition in medical schools and continuing education courses contributes to a lack of awareness of nutritional therapies; 2. The relatively small body of literature pertaining to calcium and hypertension in contrast to the large volume of publications concerning drug therapies may contribute to a lackof familiarity with the research into calcium and hypertension; 3. The fact that the data to date have not established a definite causal relationship between low dietarycalcium and hypertension may contribute to a lack of conviction as to the efficacy of increased dietary calcium as a treatment.(JCCA 1986; 30(1):25-28)
Key Words: calcium, hypertension, chiropractic

Une étude a été faite sur un échantillon de médecin de famille de Toronto, afin de s’assurer si l’absorption de calcium diététique supplémentaire était recommandée dans le traitement de l’hypertension essentielle. On a pu constater que plus de quatre-cinquième des médecins consultés ne recommandent pas de calcium diététique supplémentaire. On a en a conclu que cela est le résultat de l’un ou plusieurs des facteurs suivant : 1. La faible priorité accordée envers la nutrition dans les écoles médicales et l’enseignement complémentaire, contribue au manque d’information sur les thérapies par nutrition. 2. La quantité restreinte de documentation concernant le calcium et l’hypertension par rapport à la quantité de publications traitant sur la thérapie par l’usage de produits pharmaceutiques, pourrait contribuer au manque de familiarisation dans la recherche du calcium et l’hypertension. 3. Du fait que les données jusqu’ à présent n’ont pas établis de relation de cause à effet entre un faible taux de calcium diététique et l’hypertension, peut entraîner un manque de conviction en ce qui concerne l’efficacité du calcium diététique supplémentaire comme traitement. (JACC 1986; 30(1): 25-28)
Mots-clés: calcium, hypertension, chiropratique

back to top