Skip navigation

Anabolic steroids and the athlete: a case study

This paper examines the pharmacokinetic activities of anabolic steroids and their potential deleterious effects. A review of literature reveals the most significant pathological sequelae resulting from anabolic use to be peliosis hepatis and liver cell carcinoma. These ill effects have been more closely associated with those steroids whose chemical structures are specifically alkylated at the 17th carbon in the Alpha position as opposed to their Beta esterified counterparts. Testing of these drugs was attempted by way of a single case study. A 23 yr old male bodybuilder was subject to both oral and parenteral forms of steroid over a six week period of his training program. Serum, urinalysis and subjective parameters were monitored before, during and after steroid administration. The results show elevated levels of urea, creatinine, bilirubin, CPK, AST, ALT and LDH. In this case study, the elevated parameters appear to be more a function of muscle breakdown induced by a combination of severe exercise and intramuscular injection than a measure of organ(liver) pathology. (JCCA 1989; 33(1):27-33)
Key Words: anabolic, androgenic, steroids, athletics

Cette communication a pour objet d’examiner l’activité pharmacocinétique des stéroïdes anaboliques et de leurs effets délétères potentiels. Une étude de la documentation scientifique révèle que les séquelles pathologiques les plus significatives de l’usage des stéroïdes anaboliques sont la péliose hépatique et le carcinome des cellules hépatiques. Ces effets néfastes sont plus étroitement associes aux stéroïdes dont les structures chimiques sont spécifiquement alcylantes au 17eme carbone de la position Alpha par opposition a leurs homologues Bêta estérifiés. L’essai de ces substances a été entrepris grâce à l’étude d’un seul sujet. Ainsi, un haltérophile masculin âgé de 23 ans a reçu des doses de stéroïdes par voie orale et parentérale sur une période de six semaines de son programme d’entraînement. Le sérum, les analyses d’urine et des paramètres d’ordres subjectif ont été contrôlés pendant et après l’administration des stéroïdes. Les résultats indiquent des teneurs élevées en urée, créatinine, bilirubine, CPK, AST, ALT, LDH. En conclusion, des études plus approfondies sur les effets des stéroïdes sur le rendement des athlètes doivent se poursuivre. (JACC 1989; 33(1): 27-33)
Mots-clés: anabolique, androgénique, stéroïdes, sports

back to top