Skip navigation

Issues surrounding chiropractic fee negotiations in Saskatchewan

Chiropractic fee negotiations in Saskatchewan utilize the Chiropractic Compensation Review Committee with recourse to the Chiropractic Consultation Committee. Health care professionals who practice on a fee for service basis provide the government with a budgetary problem. Although the fees are set, the health care provider can determine his own income by deciding how many visit services he/she wishes to provide. In the fiscal years 1981 – 82 to 1990 -91, chiropractors earned $699.00 per year more than one would expect given the increases in fee schedules. Each chiropractor earned $2,329.00 per year more than was necessary to make up for the losses due to inflation. The allegation that unnecessary treatments were performed on patients is countered by analysis of the services per discrete patient values by mode of practice. The increased earnings of chiropractors was accomplished by treating an increasing percentage of the population who sought health care. Comparative informaiton was obtained from the four western provinces. (JCCA 1992; 36(1):22-28)
Key Words: chiropractic fee negotiations, copayment services per discrete patient, professional practice, physician’s practice patterns, chiropractic, manipulation

En saskatchewan, les négociations des honoraires des chiropraticiens sont entreprises par le Comité de révision des rémunérations avec recours au Comité consultatif chiropratique. Les professionnels qui oeuvrent auprès du secteur de la santé et qui sont entièrement rémunérés par le gouvernement pour leurs services rendus, posent certains problèmes au niveau budgétaire de ce dernier. Quoique les honoraires reçus soient fixes, celui qui offre le service peut déterminer son revenu annuel en établissant le nombre de consultations qui sera requis par un client donné. Pour les années d’exercice de 1981-82 à 1990-91, les chiropraticiens ont gagné 699$ par année de plus que ce qui avait été prévu selon le barème d’augmentation des honoraires. Chaque chiropraticien a reçu 2329$ par année de plus que la somme qui serait normalement requise pour pallier aux pertes dues à l’inflation. Il y a des allégations qui suggèrent que les chiropraticiens s’affairent à prescrire, à plusieurs de leurs clients, des traitements qui ne sont pas nécessaires. Ces affirmations sont contredites par une analyse du nombre de visites par client selon le mode pratique. L’augmentation des salaires des chiropraticiens est directement reliée à l’accroissement continuel du nombre de gens qui ont choisi de consulter un chiropraticien. (JACC 1992; 36(1):22-28)
Mots-clés: négociations des honoraires des chiropraticiens, copaiement, nombre de visites par client, chiropratique, manipulation

back to top