Skip navigation

Atypical presentation of cauda equina syndrome

Cauda equina syndrome (CES) has been described in the literature as a clinical entity consisting of low back pain, bilateral leg pain with motor and sensory deficits, genitourinary dysfunction with overflow incontinence or retention, and faecal incontinence. CES has been recognised as a rare complication of spinal manipulative therapy, and is an absolute contraindication to this type of therapy. A case of CES that presented in an atypical manner is presented, highlighting the lack of leg symptomatology, but with the presence of painless urinary retention. A definition of CES as a condition presenting with bladder dysfunction and possible motor and/or sensory loss in the region of sacral and/or lumbar dermatomes is discussed. Evaluation of patients with lumbar disc pathology who are suspected of suffering from CES should include questioning regarding urinary difficulty and neurologic examination of the sacral plexus, including sensation; and may include advanced imaging such as contrast computerized tomography (CT) scan or magnetic resonance imaging (MRI). Immediate referral for consideration of decompression surgery is recommended for optimal recovery of neurologic function. Clinicians should be knowledgeable of the various forms CES can present in, and maintain a high index of suspicion for this condition in patients with suspected lumbar disc herniation or urinary dysfunction.
Key Words: low back pain, disc herniation, cauda equina syndrome, cauda equina compression, bladder dysfunction.

Le syndrome de la queue de cheval a été documenté comme étant une entité clinique qui consiste en des douleurs lombaires, des douleurs bilatérales aux jambes accompagnées de déficiences motrices et sensorielles, de dysfonctionnement génito-urinaire accompagné d’incontinence par regorgement ou de rétention, et d’une incontinence fécale. Le syndrome est reconnu comme une rare complication suivant une manipulation vertébrale et constitue une contre-indication majeure lors de ce genre de thérapie. On a présenté un cas de la présence du syndrome, de manière atypique mettant en évidence le manque de symptomatologie, accompagné de rétention urinaire sans douleur. Nous analysons le syndrome en tant que condition accompagnée de dysfonctionnement de la vessie et d’une perte motrice ou sensorielle dans la région du sacrum ou des lombes. L’évaluation des patients qui souffrent d’une pathologie du disque lombaire et qui sont susceptibles de souffrir du syndrome de la queue de cheval doit comprendre des questions sur les difficultés urinaires et un examen neurologique de plexus sacré, y compris la sensation. Elle peut aussi comprendre une imagerie avancée telle qu’une tomographie de contraste par ordinateur ou une imagerie par résonance magnétique (IRM). L’orientation immédiate du patient vers un spécialiste pour évaluer la possibilité d’effectuer une décompression chirurgicale est recommandée pour une récupération optimale des fonctions neurologiques. Les cliniciens doivent connaître les différentes formes du syndrome et conserver un large index de soupçons pour cette condition, chez les patients susceptibles de présenter une hernie discale au niveau des lombes ou des troubles uninaires.
Mots-clés: douleurs lombaires, hernie discale, syndrome de la queue de cheval, compression en queue de cheval, dysfonctionnement de la vessie.

back to top