Skip navigation

Assessing the attitudes, knowledge and perspectives of medical students to chiropractic

Objective: To assess second-year medical students’ views on chiropractic. Methods: A three-step triangulation approach was designed, comprising a 53-item survey, nine key informant interviews and one focus group of 8 subjects. ANOVA was used to assess attitude-response survey totals over grouping variables. Constant comparison method and NVivo was used for thematic analysis. Results: 112 medical students completed the survey (50% response rate). Subjects reporting no previous chiropractic experience/exposure or interest in learning about chiropractic were significantly more attitude-negative towards chiropractic. Thematically, medical students viewed chiropractic as an increasingly evidence-based complementary therapy for low back/chronic pain, but based views on indirect sources. Within formal curriculum, they wanted to learn about clinical conditions and benefits/risks related to treatment, as greater understanding was needed for future patient referrals. Conclusion: The results highlight the importance of exposure to chiropractic within the formal medical curriculum to help foster future collaboration between these two professions.
Key Words: attitudes, medical, students, survey, interprofessional

Objectif : Évaluer les opinions des étudiants de deuxième année de médecine sur la chiropratique. Méthodologie : Une approche de triangulation en trois étapes a été conçue, comprenant un questionnaire de 53 points, neuf entretiens avec des informateurs clés et un groupe de réflexion de 8 participants. La méthode analytique ANOVA a été utilisée pour évaluer le nombre de réponses d’un sondage sur les attitudes par les variables de regroupement. La méthode de comparaison constante et le logiciel NVivo ont été utilisés pour l’analyse thématique. Résultats : 112 étudiants en médecine ont rempli le questionnaire (taux de réponse 50 %). Les répondants n’ayant signalé aucune expérience ou exposition en chiropratique ni un intérêt à apprendre la chiropratique avaient une attitude significativement plus négative à l’égard de la chiropratique. Sur le plan thématique, les étudiants en médecine considèrent la chiropratique de plus en plus comme une thérapie complémentaire fondée sur des preuves, pour la lombalgie ou les douleurs chroniques, mais ces opinions étaient basées sur des sources indirectes. Dans le contexte d’un programme d’études officiel, les étudiants voulaient en apprendre davantage sur les conditions cliniques et les avantages et risques liés au traitement, car une plus grande compréhension était nécessaire pour l’aiguillage des patients futurs. Conclusion : Les résultats mettent en évidence l’importance de l’exposition à la chiropratique dans le contexte du programme d’études officiel en médecine pour aider à favoriser la collaboration future entre ces deux professions.
Mots-clés: attitudes, médical, étudiants, sondage, interprofessionnel

back to top