Skip navigation

Commentary: Contemporary biopsychosocial exercise prescription for chronic low back pain: questioning core stability programs and considering context

This commentary explores the importance of considering the biopsychosocial model and contextual factors when prescribing exercise. Diverse exercise programs for patients with chronic low back pain (CLBP) produce similar outcomes, without one specific exercise protocol demonstrating clear superiority. One clear barrier to positive outcomes is poor exercise adherence. We suggest that there are certain common contextual factors present in all exercise prescription scenarios that may impact adherence and health-related outcomes. While challenging common core stability exercise prescription, we present an argument for enhancing and intentionally shaping the following contextual factors: the therapeutic alliance, patient education, expectations and attributions of therapeutic success or failure, and mastery or cognitive control over a problem. Overall, this commentary argues that to improve exercise adherence and outcomes in the CLBP population, the context in which exercise is delivered and the meaning patients embody need to be considered and shaped by clinicians.

Cet article explore l’importance de considérer le modèle biopsychosocial et les facteurs contextuels avant de prescrire des exercices. Divers programmes d’exercices pour les patients qui souffrent de lombalgie chronique produisent des résultats semblables, sans qu’un protocole d’exercices particulier démontre une supériorité claire. Un obstacle évident à l’atteinte de résultats positifs est le fait de ne pas persister à faire les exercices. Nous laissons entendre qu’il existe certains facteurs contextuels communs dans tous les scénarios de prescription d’exercices pouvant avoir des répercussions sur la persistance et les résultats axés sur la santé. Tout en contestant la prescription d’exercices communs de stabilisation du tronc, nous présentons un argument en faveur de l’accroissement et l’élaboration intentionnelle des facteurs contextuels suivants : l’alliance thérapeutique, la sensibilisation du patient, les attentes et les attributions du succès ou de l’échec thérapeutique, ainsi que la maîtrise ou le contrôle cognitif d’un problème. Dans l’ensemble, cet article soutient qu’afin d’améliorer la persistance à effectuer les exercices et les résultats au sein de la population atteinte de lombalgie chronique, le contexte dans lequel l’exercice est fourni et la signification exprimée par le patient doivent être pris en considération par les cliniciens.

back to top