Skip navigation

Biomechanical studies of spinal manipulative therapy

The purpose of this article is to present a review of our research related to spinal manipulative therapy (SMT). The first part of this review will concentrate on studies that were aimed at quantifying possible changes in the mechanics of locomotion associated with SMT. The second part will focus on studies that were aimed at measuring the forces exerted by chiropractors on patients during SMT. In the locomotion studies, we found that SMT was associated with changes in the mechanics of walking. In particular, sacroiliac joint patients were found to become more symmetrical in their ground reaction force patterns with increasing exposure to SMT. In the force studies we found that the force-time histories of SMT on the sacoiliac joint and thoracic spine were similar, however, the mean peak and preload forces recorded for SMT on the thoracic spine were about 60 N larger than those recorded on the sacroiliac joint. Treatments on the cervical spine were executed faster and with less force than treatments on the sacroiliac joint or the thoracic spine. (JCCA 1991; 35(3):156-164)
Key Words: chiropractic, locomotion, treatment forces, biomechanics, manipulation

Le but de cet article est de présenter une révision de notre recherche relative à la thérapie manipulatoire spinale (TMS). La première partie de cette révision portera sur les études qui avaient pour but de quantifier les changements possibles dans les mécanismes de locomotion associés à la TMS. La deuxième partie aura pour objet les études visant à mesurer les forces exercées par les chiropraticiens sur leurs patients pendant la TMS. Dans les études de locomotions, nous avons trouvé que la TMS était associée aux changements dans les mécanismes de la marche. En particulier, les patients présentant des troubles sacro-iliaques sont devenus plus symétriques dans la façon dont ils distribuent leur force de réaction au sol à mesure qu’ils étaient davantage exposés à la TMS. Dans les études de force, nous avons trouvé que les histoires force-temps de la TMS, l’articulation sacro-iliaque et la colonne dorsale étaient similaires; cependant, le maximum moyen et les forces de pré-charge enregistrées pour la TMS sur la colonne dorsale étaient à peu prés 60N de plus que celles enregistrées sur l’articulation sacro-iliaque. Les traitements sur la colonne cervicale étaient exécutés plus rapidement et avec moins de force que les traitements sur l’articulation sacro-iliaque ou sur la colonne dorsale. (JACC 1991; 35(3): 156-164)
Mots-clés: chiropratique, locomotion, forces de traitement, biomécanique, manipulation

back to top