Skip navigation

Chiropractic treatment of patients in motor vehicle accidents: a statistical analysis

Motor vehicle accidents (MVA) are a major cause of spinal injuries treated by chiropractors. In this study the files of one chiropractor were reviewed retrospectively to generate a data base on the MVA case (n = 149). The effect of age, sex, vehicle damage, symptoms and concurrent physiotherapy on the dependent variables of number of treatments, improvement and requirement for ongoing treatment was computed using an analysis of variance. Overall the average number of treatments given was 14.2. Patients who complained of headache or low back pain required more treatments than average. Improvement level was lowered by delay in seeking treatment, the presence of uncomplicated nausea and advancing age. Ongoing treatment to relieve persistent pain was required in 40.2 percent of the cases. None of the factors studied had a significant effect on this variable. The results of this study are comparable to those reported in the medical literature. (JCCA 1992; 36(3):139-145)
Key Words: motor vehicle accident, chiropractic, manipulation

Les accidents de voitures représentent la cause majeure des blessures de la colonne vertébrale traitées par les chiropracteurs. Dans cette étude, les dossiers d’un chiropracteur ont été revus de manière rétrospective pour créer une banque de données de cas d’accidents de la route (n = 149). Les effets de l’âge, du sexe, des dégâts du véhicule, des symptômes et de la physiothérapie courante sur les variables dépendantes du nombre de traitements, des améliorations et des besoins de traitement continu ont été calculés en utilisant l’analyse de variance. Au total, le nombre moyen de traitementsétait de 14.2. Les patients qui se plaignaient de maux de téte et de douleurs du bas du dos ont nécessité plus de traitements que la moyenne. Le niveau d’amélioration était inférieur dans les cas où les patients ont attendu avant de se faire soigner, en présence de nausée simple et chez les personnes plus âgées. Un traitement continu pour soulager une douleur persistante a été nécessaire dans 40.2 pour cent des cas. Aucun des facteurs étudiés n’a d’effet significatif sur cette variable. Les résultats de cette étude sont comparables à ceux rapportés dans la documentation médicale. (JACC 1992; 36(3):139-145)
Mots-clés: accident de voiture, chiropractique, manipulation

back to top