Skip navigation

Chiropractors and collaborative care: An overview illustrated with a case report

Although not typical, there appears to be a growing trend of chiropractors working within collaborative care settings. We use a case report to highlight features of patient care and education related to chiropractic practice within a collaborative care model. This paper hopes to offer some insight into how a chiropractor might fi t into a collaborative setting and what training might help them to function effectively. The case report used is an example where a chiropractor provided a secondary diagnosis and complementary care not previously considered by the allied team resulting in symptom control and return to work by the patient. By the nature of a chiropractor’s ability to provide a primary or secondary musculoskeletal diagnosis, they have the capacity to offer an additive approach to patient care within collaborative care models. However, chiropractors wishing to work in these environments, such as a family health team, would benefi t from further education. (JCCA 2010; 54(3):147–154)
Key Words: chiropractor, collaborative care, education, family health team, electronic medical record

Bien qu’elle ne soit pas typique, il semble y avoir une tendance croissante chez les chiropraticiens de travailler dans un contexte de soins collaboratifs. Par le biais d’un exposé de cas, nous soulignons des caractéristiques relatives au soin des patients et à l’éducation en matière de chiropractie en contexte de soins collaboratifs. Ce document souhaite offrir un aperçu des manières selon lesquelles un chiropraticien peut cadrer avec un contexte collaboratif, ainsi que de la formation qui peut l’aider à fonctionner effi cacement. L’exposé de cas employé est un exemple dans lequel un chiropraticien émet un diagnostic secondaire et propose des soins complémentaires qui n’avaient pas été considérés par les membres de l’équipe paramédicale, ayant pour résultat le contrôle des symptômes du patient et son retour au travail. En raison de la capacité du chiropraticien d’établir un diagnostic musculosquelettique primaire ou secondaire, il peut offrir une approche additive au soin des patients, dans un contexte de soins collaboratifs. Cependant, les chiropraticiens qui souhaitent travailler dans de tels environnements, comme une équipe de santé familiale, profi teraient de formations supplémentaires. (JCCA 2010; 54(3):147–154)
Mots-clés: chiropraticien; soins collaboratifs; éducation; équipe de santé familiale; dossiers médicaux électroniques

back to top