Skip navigation

Femoroacetabular impingement syndrome: a narrative review for the chiropractor

Objective: To familiarize the chiropractic clinician with the clinical presentation, radiographic features, and conservative versus surgical treatment options for managing femoroacetabular impingement (FAI) syndrome. Background: FAI syndrome is a relatively new clinical entity to be described in orthopedics, and has been strongly linked with pain and early osteoarthritis of the hip in young adults. Hip joint radiographs in these patients often appear normal at fi rst—particularly if the clinician is unfamiliar with FAI. The role of conservative therapy in managing this disorder is questionable. Surgical treatment ultimately addresses any acetabular labral or articular cartilage damage, as well as the underlying osseous abnormalities associated with FAI. The most commonly used approach is open surgical hip dislocation; however, more recent surgical procedures also involve arthroscopy. Conclusion: In FAI syndrome—a condition unknown to many clinicians (including medical)—chiropractors can play an important role in its diagnosis and referral for appropriate management. (JCCA 2010; 54(3):164–176)
Key Words: acetabulum/abnormalities, femoral neck/abnormalities, osteoarthritis, hip joint

Objectif : Familiariser le chiropraticien clinicien avec la présentation clinique, les caractéristiques radiographiques, et les options de traitement conservateur par opposition aux traitements chirurgicaux dans la gestion du syndrome du confl it fémoroacétabulaire. Contexte : Le syndrome du confl it fémoroacétabulaire est une entité clinique dont la description orthopédique est relativement récente et qui a été fortement mise en lien avec la douleur et l’arthrose précoce de la hanche chez les jeunes adultes. Des radiographies de l’articulation de la hanche de ces patients apparaissent souvent normales a priori, surtout lorsque le clinicien n’est pas familiarisé avec le syndrome du confl it fémoroacétabulaire. Le rôle d’une thérapie conservatrice dans la gestion de ce trouble est discutable. Le traitement chirurgical aborde ultimement tout dommage du cotyle labial ou du cartilage de l’articulation, en plus des anormalités osseuses sous-jacentes associées au syndrome du confl it fémoroacétabulaire. L’approche la plus communément employée est la luxation chirurgicale effractive de la hanche. Toutefois, des procédures chirurgicales récentes emploient également l’arthroscopie. Conclusion : En ce qui concerne le syndrome du confl it fémoroacétabulaire, un trouble inconnu de plusieurs cliniciens (y compris le personnel médical), les chiropraticiens peuvent jouer un rôle important sur le plan du diagnostic et du renvoi vers une gestion convenable. (JCCA 2010; 54(3):164–176)
Mots-clés: acétabulum/anormalités, col fémoral/anormalités, arthrose, articulation de la hanche

back to top