Skip navigation

The efficacy of instrument assisted soft tissue mobilization: a systematic review

Background: Instrument assisted soft tissue mobilization (IASTM) is a popular treatment for myofascial restriction. IASTM uses specially designed instruments to provide a mobilizing effect to scar tissue and myofascial adhesions. Several IASTM tools and techniques are available such as the Graston® technique. Currently, there are no systematic reviews that have specifically appraised the effects of IASTM as a treatment or to enhance joint range of motion (ROM).

Purpose: The purpose of this study was to systematically appraise the current evidence assessing the effects of IASTM as an intervention to treat a musculoskeletal pathology or to enhance joint ROM.
Methods: A search of the literature was conducted during the month of December 2015 which included the following databases: PubMed, PEDro, Science Direct, and the EBSCOhost collection. A direct search of known journals was also conducted to identify potential mopublications.The search terms included individual or a combination of the following: instrument; assisted;augmented; soft-tissue; mobilization; Graston®; and technique.

Results: A total of 7 randomized controlled trials were appraised. Five of the studies measured an IASTM intervention versus a control or alternate intervention group for a musculoskeletal pathology. The results of the studies were insignificant (p>.05) with both groups displaying equal outcomes. Two studies measured an IASTM intervention versus a control or alternate intervention group on the effects of joint ROM. The IASTM intervention produced significant (P<.05) short term gains up to 24 hours.

Conclusion: The literature measuring the effects of IASTM is still emerging. The current research has indicated insignificant results which challenges the efficacy of IASTM as a treatment for common musculoskeletal pathology, which may be due to the methodological variability among studies. There appears to be some evidence supporting its ability to increase short term joint ROM.

Contexte : La mobilisation des tissus mous assistée par instrument (MTMAI) est un traitement populaire pour la restriction des tissus myofasciaux. La MTMAI utilise des instruments spécialement conçus pour fournir un effet de mobilisation sur les tissus cicatriciels et les adhérences myofasciales. Plusieurs outils et techniques de MTMAI sont disponibles, comme la technique GrastonMD. Actuellement, il n’y a aucun examen systématique ayant notamment évalué les effets de la MTMAI comme traitement ou pour améliorer l’amplitude articulaire.
Objectif : Cette étude visait à évaluer systématiquement les données actuelles évaluant les effets de la MTMAI comme méthode d’intervention pour traiter une pathologie musculo-squelettique ou pour améliorer l’amplitude articulaire.
Méthodologie : Une recherche des publications scientifiques a été réalisée au cours du mois de décembre 2015, incluant les bases de données suivantes : PubMed, PEDro, Science Direct, et la collection EBSCOhost. Une recherche directe a également été réalisée dans les revues connues pour relever les publications possibles. La recherche était basée sur les termes ou combinaisons
de termes suivants : instrument; assistée; accrue; tissu mou; mobilisation; GrastonMD; technique.

Résultats : Au total, sept essais contrôlés randomisés ont été évalués. Cinq des études mesuraient une intervention de MTMAI par rapport à un groupe de contrôle ou une intervention différente pour l’évaluation de la pathologie musculo-squelettique. Les résultats des études étaient négligeables (p > ,05) les deux groupes affichant des résultats égaux. Deux études mesuraient une intervention de MTMAI par rapport à un groupe de contrôle ou une intervention différente sur les effets de l’amplitude articulaire. L’intervention de MTMAI a produit des gains à court terme significatifs (P < ,05) allant jusqu’à 24 heures.

Conclusion : Les publications scientifiques sur la mesure des effets de la MTMAI sont encore à leur début. La recherche actuelle a indiqué des résultats négligeables qui mettent en question l’efficacité de la MTMAI comme traitement de la pathologie musculosquelettique courante, ce qui peut être dû à la variabilité de la méthodologie entre les études. Il semble y avoir des
preuves soutenant sa capacité à augmenter l’amplitude articulaire à court terme.

back to top