Skip navigation

Énoncés de positionnement des pratiques centrées sur le patient

  1. Des études crédibles ont démontré que la chiropratique peut traiter efficacement un éventail de problèmes neuromusculo-squelettique. La communication de ces bienfaits doit s’appuyer sur les meilleures publications ou sur une expérience clinique adéquate.
  2. La divulgation d’un diagnostic fondé sur une évaluation complète du patient est un élément fondamental de l’excellence clinique.
  3. L’élaboration d’un plan de traitement comportant des marqueurs clairs destinés à mesurer l’évolution et l’amélioration de l’état du patient est un aspect essentiel des soins centrés sur le patient.
  4. La prestation de soins doit être précédée d’une discussion sur les avantages et les risques du traitement proposé. Le consentement du patient doit figurer au dossier.
  5. La poursuite d’un traitement doit s’appuyer sur des résultats cliniques et sur une évaluation objective et subjective de l’amélioration du patient. Il est essentiel de réévaluer périodiquement le bien-fondé du traitement, à défaut de quoi les pronostics à long terme risquent de relever de la conjecture.
  6. Il est justifié de diriger un patient vers un autre professionnel de la santé lorsqu’il y a absence d’amélioration clinique ou lorsque le traitement chiropratique n’est pas indiqué pour un diagnostic donné.
  7. Le traitement d’un patient ne doit pas être soumis à des conditions telles que le paiement anticipé, la participation à des activités de la clinique, le suivi à la clinique des autres membres de la famille, etc.
  8. Tout patient a droit à son intimité. Des mesures doivent être mises à la disposition des patients et respectées en tout temps.

Juin 2008

 

back to top