Skip navigation

La collaboration interprofessionnelle

L’Association chiropratique canadienne (ACC) croit qu’une collaboration interprofessionnelle axée sur le patient est essentielle à l’amélioration de la qualité des soins offerts aux Canadiens, car une telle collaboration « renforce les systèmes de santé et améliore le résultat des traitements ». Une approche collaborative qui met le patient au premier plan peut également avoir une influence positive sur la satisfaction des patients, la qualité des soins et le coût de la prestation.

On parle de collaboration interprofessionnelle lorsqu’au moins deux professionnels de la santé de disciplines différentes travaillent ensemble à l’atteinte d’objectifs communs pour un patient. Les soins prodigués en équipe facilitent l’accès à un large éventail de disciplines pour répondre aux besoins des patients et améliorer leurs pronostics. En tant qu’experts de la santé musculosquelettique, les chiropraticiens sont bien placés pour renforcer l’équipe de soins de santé en gérant les patients souffrant d’affections musculosquelettiques sous-jacentes. Ils peuvent en effet offrir des méthodes de traitement primaire ou travailler en collaboration avec d’autres professionnels de la santé, tout en dirigeant les patients vers d’autres spécialistes, au besoin.

L’expertise offerte par les chiropraticiens porte sur les divers troubles musculosquelettiques, y compris la douleur, qui au Canada compte parmi les principaux facteurs responsables de l’augmentation des coûts en santé et du recours accru aux services de santé. Pour gérer adéquatement la douleur, par exemple, une approche interprofessionnelle multimodale est recommandée. Dans le cas des troubles musculosquelettiques, la chiropratique devrait s’inscrire dans cette approche collaborative à titre d’importante option de soins conservateurs avant le recours aux médicaments ou à des interventions effractives.

30 août 2018

back to top