Skip navigation

Action contre l’imposition possible des assurances maladie complémentaires

ENJEU CLÉ

Récemment, on a pu lire dans les médias que le gouvernement fédéral envisageait dans son prochain budget de traiter les régimes d’assurance maladie et dentaire d’employeur comme des avantages imposables, une mesure qui lui rapporterait 2,7 milliards $.

Ces avantages couvrent notamment les soins chiropratiques, les médicaments d’ordonnance, les services de santé mentale et les soins dentaires.

CONSÉQUENCES DE CETTE IMPOSITION

Le système de santé canadien profite de la situation actuelle qui incite les employeurs à investir dans la santé de leurs employés. L’année dernière, les services de santé reçus par le biais des régimes d’assurance maladie d’employeur ont totalisé plus de 23 milliards $. Ces services sont nécessaires.

Si la mesure est adoptée, le changement affectera les 22 millions de Canadiens et de Canadiennes qui ont actuellement accès à des soins de santé grâce à ces avantages sociaux. On prévoit en effet que de nombreux employeurs mettront un terme à leur régime d’assurance maladie ou en réduiront la protection.

Par ailleurs, l’accès à un régime d’assurance maladie d’employeur constitue un élément important de la lutte contre la crise des opioïdes : les douleurs dorsales sont l’une des principales causes de prescription d’opioïdes. Or, la plupart des Canadiens règlent leurs traitements chiropratiques et autres soins non pharmacologiques de la douleur à l’aide de leur assurance maladie complémentaire.

Les questions de justice et d’équité ne se régleront pas en privant des millions de Canadiens de soins nécessaires. Une telle mesure fiscale ne fera qu’accroître la pression sur les systèmes de santé provinciaux.

PASSONS À L’ACTION

Le gouvernement fédéral doit nous entendre. Il faut faire passer le message que l’imposition de ces soins de santé essentiels affectera des millions de citoyens.

Faites part de vos inquiétudes à votre député ou au ministre des Finances. Consultez le site www.santesansimposition.ca et diffusez cet important message dans les médias sociaux à l’aide du mot-clic #masantésansimposition.

retour