Skip navigation

Céphalées de tension

Female Executive Suffering From Headache - Isolated

Les céphalées de tension représentent l’un des types de maux de tête les plus courants. Pourtant, elles demeurent mal comprises. La plupart des gens ont l’impression d’avoir un étau autour de la tête, une impression qui peut durer de 30 minutes à une semaine.

Les céphalées de tension peuvent être liées à des contractions musculaires à l’arrière du cou et sous le cuir chevelu. L’un des meilleurs moyens de les combattre consiste à modifier son mode de vie. Voici quelques conseils utiles.

Faites de l’exercice régulièrement

L’exercice peut contribuer à réduire la fréquence et l’intensité des maux de tête. Il diminue le stress, détend les muscles et augmente le taux de bêta-endorphines, une substance naturelle de l’organisme qui soulage le stress. Il importe donc de bouger. Allez vous promener, faire du vélo ou du jogging.

Relâchez les muscles

La tension musculaire est associée aux céphalées de tension. L’application de chaleur ou de glace sur les muscles tendus des épaules et de l’arrière du cou peut apaiser la tension. Les massages constituent une autre façon de soulager la tension musculaire. Massez doucement du bout des doigts les muscles de la tête, du cou et des épaules. Ou demandez à quelqu’un de vous masser. Un bain chaud peut aussi faire des miracles pour les muscles tendus, endoloris et raides.

Portez attention à votre posture

Une bonne posture peut aider à prévenir la tension musculaire et à réduire la fatigue. Une posture avec la tête vers l’avant et les épaules affaissées peut causer de la fatigue et de la tension au cou et au haut du dos. Lorsque vous êtes debout, la tête, les épaules, les hanches et les chevilles devraient être alignées confortablement à la verticale. Vos genoux devraient être légèrement pliés, et les pieds écartés d’au moins la largeur des épaules.

Gardez un registre de vos maux de tête

Lorsque vous souffrez de maux de tête, notez la date et ce que vous faisiez avant leur apparition. Essayez d’identifier la cause de vos maux de tête ou ce qui les aggrave. Si vous remarquez des changements dans vos maux de tête usuels, comme la fréquence, la durée ou l’intensité, ou si vos maux de tête commencent à vous préoccuper, parlez-en à votre chiropraticien.

Ces stratégies toutes simples de prévention des céphalées vous éviteront de placer la douleur au cœur de vos préoccupations.

back to top