Effects of local vibration therapy on various performance parameters: a narrative literature review

Darrin Germann, BSc (Hons), DC
Amr El Bouse, BKin (Hons), DC
Jordan Shnier, DC
Nader Abdelkader, BSc, DC
Mohsen Kazemi, RN, DC, MSc, FRCCSS(C), FCCPOR(C), PhD

Introduction: The therapeutic effects of local muscle vibration (LMV) remain controversial due to a lack of specific protocols. This review was conducted to better understand the effects of various LMV application protocols.

Methods: A comprehensive literature search was performed based on title and abstract and a set of predetermined inclusion criteria. Study quality was then evaluated via the PEDro scale.

Results: 23 articles were returned initially, and 21 studies were evaluated. The average PEDro score was 5.97/10. Reported outcome measures included muscle activation, strength, power, and range of motion/flexibility. The frequency and amplitude of LMV ranged from 5 – 300 Hz and 0.12 -12 mm respectively, and duration from 6 seconds – 30 minutes.

Conclusion: Most studies found that LMV elicits beneficial changes in the mentioned outcome measures. However, the methodological procedures used are quite heterogeneous. Further research is needed to understand the optimal application of LMV.

Introduction : Les effets thérapeutiques des vibrations musculaires locales (VML) demeurent controversés en raison de l’absence de protocoles précis. Cette revue de
synthèse visait à mieux comprendre les effets de divers protocoles d’utilisation des VML.

Méthodologie : On a effectué une recherche exhaustive de littérature à l’aide des mots du titre et du résumé ainsi qu’un ensemble de critères d’inclusion prédéterminés. La qualité de l’étude a ensuite été évaluée à l’aide de l’échelle PEDro.

Résultats : 23 articles ont été envoyés au point de départ et 21 études ont été évaluées. La cote moyenne sur l’échelle PEDro était de 5,97 sur 10. Les résultats signalés étaient l’activation musculaire, la force, la puissance, l’amplitude du mouvement et la souplesse. La fréquence et l’amplitude des VML étaient de 5 à 300 Hz et de 0,12 à 12 mm respectivement, et la durée variait de 6 secondes à 30 minutes.

Conclusion : La plupart des études ont montré que les VML étaient bénéfiques sur les résultats mentionnés. Cependant les méthodologies utilisées étaient très hétérogènes. Il faudrait mener d’autres études pour savoir dans quels cas les VML procurent des bienfaits optimaux.