Post-operative rehabilitation of a distal biceps brachii tendon reattachment in a weightlifter: a case report.

Matt Wentzell, BKin, DC

Objective: To describe the successful rehabilitation of a distal biceps brachii tendon reattachment following an acute traumatic tendon rupture.

Clinical Features: A 30-year-old weightlifter presented five days post-op after a left distal biceps tendon repair. A three month one pound weight-restriction was recommended by the attending surgeon. Active and passive elbow and wrist range of motion were markedly reduced with profuse post-operative swelling and
bruising noted upon initial inspection.

Intervention and Outcome: An accelerated treatment program was prescribed that included soft tissue therapy, scar mobilization, laser therapy, kinesiology tape and rehabilitative exercise. A novel training method known as blood flow restriction (BFR) training was utilized throughout the rehabilitative process to maximize recovery and retain muscle mass and strength. The weightlifter returned to near pre-injury activity level after 3.5 months. Treatment, exercise and BFR protocols are provided.

Objectif : Décrire le succès de la rééducation du tendon distal du biceps brachial après une rupture traumatique aiguë.

Caractéristiques cliniques : Un haltérophile de 30 ans s’est présenté cinq jours après avoir subi une chirurgie de réparation du tendon distal du biceps brachial gauche. Le chirurgien ayant pratiqué l’intervention avait recommandé de limiter la levée de poids à l’épaule à une livre pendant trois mois. Au premier examen, on a noté une réduction considérable de l’amplitude de mouvement à la mobilisation active et passive du coude et du poignet, ainsi qu’un oedème postopératoire important et de multiples ecchymoses.

Intervention et résultat : On a prescrit un programme thérapeutique intensif comprenant le traitement des tissus mous, le massage des tissus cicatriciels, des traitements au laser, l’application de ruban de kinésiologie et des exercices de rééducation. Pendant toute la rééducation, on a eu recours à une nouvelle technique d’entraînement appelée « entraînement avec restriction du flux sanguin » pour favoriser au maximum la récupération, la prise de masse musculaire et le retour de la force musculaire. Au bout de 3,5 mois, l’haltérophile a pu pratiquer son sport presque comme il le faisait avant sa blessure. Les protocoles du traitement, des exercices et de l’entraînement avec restriction du
flux sanguin sont expliqués.